Bloody things

Lauriane m’a encore mise au défi d’écrire un article haha, merci copine, sans toi j’ai du mal à trouver la motivation :).

J’avais envie de vous parlez de mon expérience dans les serviettes hygiéniques ! Ouais je sais, ça fait rêver comme sujet hin ?

Dans ma vie d’avant, j’ai utilisé, comme tout le monde, des serviettes hygiéniques du commerce, de nature et texture plus ou moins douteuses. Des premiers prix au début. Des trucs de marques quand je le pouvais (en me persuadant que c’était mieux). Le domaine a fait d’énormes progrès il y a quelques années, tellement de progrès que ça m’a un peu dégoûté d’en utiliser mdr. Quand les serviettes ont commencé à devenir parfumées j’ai commencé à me poser des questions. D’autant plus qu’à cette période de ma vie je faisais assez régulièrement des infections urinaires et mycoses. Y-avait-il un lien entre les deux ? Je ne sais pas. J’ai beaucoup rejeté la faute sur la pilule contraceptive mais si ça se trouve…

A ce moment-là, je commençais aussi à manger un peu + bio, à traîner dans les magasins bio plutôt que les grandes surfaces, à manger sans lait sans gluten etc. Je suis donc passée assez naturellement à des serviettes hygiéniques bio mais toujours jetables. La composition m’inspirait plus confiance (quoi qu’on sache jamais trop ce qu’ils y mettent au fond). Par contre en terme de praticité c’était zéro. Avec la chaleur et les frottements je me retrouvais assez souvent avec plein de peluches blanches collées sur la vulve. Pas méga pratique quoi… Bon faut dire aussi que comme j’ai un flux pas super important et qu’en parallèle j’essaye de pratiquer le flux instinctif, donc de sentir quand le sang coule et me précipiter aux toilettes pour vider directement dans les toilettes plutôt que dans la serviette (ceci étant grandement favorisé dans un contexte de télétravail^^) du coup mes serviettes sont quand même peu souillées, sauf quand je m’oublie ou que je suis dehors et que je ne peux pas aller aux toilettes quand je veux. J’ai donc une petite tendance à les garder plus longtemps que les 3-4h indiquées et c’est pas trop prévu pour visiblement…

Du coup peu de temps avant le covid, j’ai fait l’acquisition d’une serviette hygiénique lavable de la marque Marcia Créations, assez hors de prix, sur un salon du bio et du bien-être, afin de tester. Ne sachant pas du tout où je mettais les pieds, j’ai pris un modèle un peu passe-partout, taille moyenne, qui convient à un flux normal on va dire. Le seul détail auquel je n’avais pas pensé : la couleur. La face douce pour récupérer le sang était beige ! Bahhh elle ne l’est pas restée très longtemps haha. J’avais beau faire tremper immédiatement après l’avoir enlevée, dans de l’eau froide etc., rien à faire, il y a des tâches qui ne sont pas parties. Bon pas bien grave me direz-vous, ça ne se voit pas. Oui mais bon ça fait quand même un peu crapi sur mon étendage à linge. Bref. Mais n’empêche que la texture du bazar me plaisait beaucoup. C’est beaucoup plus agréable à porter qu’une serviette jetable, en terme de contact avec la vulve. Bon par contre je ne vous cache pas que c’est quand même assez épais et que ça tient un peu chaud en été. Les fixations par boutons pressions prennent aussi un peu de place et peuvent parfois gêner. Mais globalement j’étais plutôt satisfaite de mon expérience. Tiens d’ailleurs en regardant sur leur site je viens de voir qu’ils font aussi des modèles noirs héhé. Et des culottes menstruelles assez chouettes en terme de slogan (prochain test ?).

Il y a un an, j’ai investi dans un lot de 3 serviettes de la marque Imse Vimse (suédoise) via le site Greenweez. Le lot de 3 est au même prix qu’une seule serviette de l’autre marque haha. Celles-ci sont noires ! Je ne me ferai pas avoir deux fois hahaha. Et je suis hyper contente de ce choix de couleur car franchement, elles sont peut-être tout autant marquées par les tâches, mais ça ne se voit pas :). Malin le lynx, n’est-ce pas ? J’ai pris une taille regular également. Elles sont un peu moins douces que l’autre (surtout après plusieurs lavages, elles deviennent un peu rêches, mais je n’utilise pas d’adoucissant avec ma lessive, c’est peut-être pour ça ? Mais pas gênant en soi, c’est juste moins l’impression de caresse dans la culotte quoi XD). Mais je les utilise aussi beaucoup plus. Et comme je vous le disais, je les souille finalement peu, donc j’ai fini par craquer pour l’équivalent protège-slip de la même marque x3, afin de gérer le début et la fin des règles.

Globalement, j’ai 2-3 de début de règles où ça fait un genre de spotting avec du sang plutôt sec et faible, j’utilise mes 3 protège-slips à ce moment-là, plus au cas où que pour vraiment protéger qqch. Ensuite j’ai 3 jours de vraies règles où j’utilise les 3 serviettes. Et à la fin je réutilise un protège-slip éventuellement le dernier jour (que j’ai lavé à la main entre temps bien sûr^^). En général j’arrive à tenir la semaine avec ces 3 + 3. Je les lave à la main le jour-même (pour éviter les odeurs et au cas où j’ai besoin de les réutiliser), mais je les passe en machine à la fin de mes règles, à 60 histoire de bien nettoyer. Donc oui en général je garde la même serviette la nuit + la journée sans problème. Et j’ai beaucoup moins cette sensation d’avoir fait mariner tout un tas de trucs dégueulasses pendant tout ce temps, tandis qu’avec les serviettes jetables non bio, non seulement il fallait que je la change au bout de 4h (car bien imbibée, je ne pratiquais pas le flux instinctif à cette période) mais en plus, malgré les parfums de synthèses, ça avait une odeur absolument infecte et je me sentais vraiment ultra sale là dedans.

Certes ça consomme plus d’eau, mais quelles économies en matière d’achat de serviettes hygiéniques ! Et j’ai l’impression de faire une bonne action pour la planète donc je suis contente.

Les tampons j’en porte très peu, et encore moins depuis que j’ai vu ce que ça donne le syndrôme du choc toxique (une personne de mon entourage a fini à l’hosto à cause de ça), juste quelques uns l’été pour la piscine. Je suis assez hésitante sur la cup, j’ai jamais été trop fan de m’introduire un tampon sans applicateur déjà, alors bon… Mais peut-être que j’y passerai un jour.

Et vous, vous en êtes où dans vos expérimentations sanguines féminines ?

Yoga

Ma copine Lauriane m’a lancé un défi : mettre à jour nos blogs respectifs dans la semaine ! Outch. Bon il a bien fallu que je me bouge un peu… J’avoue que j’en ai besoin, de ce « coup de pied au cul » pour m’y remettre pour de bon, à ce blog.

Alors comme je sais que j’aurais au moins une lectrice (merci copine smack!), je vais parler d’un sujet qui nous passionne autant l’une que l’autre => le yoga !

Il y a 3 ans, j’étais en mode découverte du yoga avec une pratique bi annuelle sous forme de cours d’essai via mon club de gym/aquagym de l’époque, quand j’essayais encore de faire du sport « normal » pour personnes qui n’ont pas des articulations en chips (lol). Ou via des micro-stages de 2h le weekend (avec Lauriane d’ailleurs), ce qui m’avait bien donné envie de m’y mettre pour de bon. J’ai commandé un tapis pour Noël à l’époque et je me suis inscrite à un cours dans mon village en Septembre 2019, toute contente de me lancer enfin dans une pratique régulière forcée (je me connais, si je ne paye pas un cours, je n’arriverais jamais à m’y tenir, me disais-je à cette époque-là). J’étais en admiration devant des copines comme Lauriane qui pratiquaient tous les jours de manière assidue et sans même faire d’effort, en mode kiff quoi. Je me disais « woooow mais jamais je pourrais en arriver là, du moins pas tant que ma fille n’a pas 18ans et que je travaille » lol.

Bon en vrai mon cours 2019-2020 n’a pas été une franche réussite. J’avais le choix entre deux cours : un avec une prof tiptop mais dans le village d’à côté (donc y aller en voiture), un horaire qui m’arrangeait moyen, et une salle bondée de gens (forcément elle avait du succès), ou un cours dans mon village (donc y aller à pieds), avec une prof bof au premier abord, mais un créneau où je suis full dispo et je n’ai pas à courir (ou moins). J’ai opté pour la deuxième option. Et j’aurais pas dû… J’ai très vite regretté ce choix car cette prof nous faisait faire à peu près toujours la même chose, la salutation au soleil à toutes les sauces, j’en rêvais la nuit tellement on l’a pratiqué. Très peu de variations de postures, et quand on faisait exceptionnellement des trucs un peu funky, bah c’était bien la cata car elle ne nous guidait pas du tout, en plus d’avoir un fort accent de base qui rendait la compréhension de ses conseils et consignes difficile. Elle ne nous corrigeait jamais lors de notre pratique, sauf pour nous embêter. Ex il y a certaines postures que je ne faisais pas, ou différemment, genre sur les poings plutôt que sur les mains quand j’avais mal aux poignets, elle me reprenait. Alors que nous indiquer qu’il faut garder le genou au dessus de la cheville et pas plus pas moins lors de certaines postures c’était optionnel pour elle -___-. De plus mi Mars nous nous sommes retrouvés confinés et donc plus de cours, mais pas non plus de remboursement (en soi je m’en fout, il faut bien payer les profs d’accord, mais pour le coup elle ne le méritait pas beaucoup), et alors que plein de profs de yoga et sport en général ont proposé des cours gratuits sur le net, elle pas de son pas d’image, rien !

En parallèle de ces cours du mercredi soir, je faisais quelques sessions de 2h le WE avec une autre prof que j’aime beaucoup mais dont l’horaire m’arrangeait encore moins à cette époque-là pour les cours hebdo. Elle a mis plein de cours en ligne pendant le confinement que j’essayais de suivre assidûment, à raison d’une séance par semaine. Bon avec ma fille dans les pattes c’était malheureusement pas toujours simple. Elle a le chique pour me dire « je fais avec toi » et au bout de 3 minutes elle me saute dessus, me passe dessous, me gêne pour mes postures quoi.

Septembre 2020 je voulais m’inscrire au cours de ma prof de confinement, qui finalement avait un nouveau cours, un peu loin de chez moi, mais sur un horaire parfait, seulement j’hésitais avec le Covid, étant une personne vulnérable, conseillée de rester en télétravail pour l’instant, je ne me voyais pas aller dans une salle de yoga avec une dizaine de personnes toutes les semaines sans masque. Avec masque ce n’est pas conseillé. Du coup j’ai décidé d’attendre un peu de voir comment la situation Covid évoluerait. Et ça n’a pas évolué dans le bon sens, malheureusement…

Et le 3 Janvier 2021, je me suis enfin mis ce fameux coup de pied au cul, pour me lancer dans une pratique quasi quotidienne. Profitant du télétravail et d’une qualité de vie supérieure, n’ayant plus de temps de trajet ni de bouchon, j’ai pris le temps, tous les matins de semaine, de me lever un peu plus tôt pour pratiquer 5-10min avant d’attaquer le boulot. Les jours où je suis en forme et je ne fait pas « repeat » sur le réveil, c’est parfois 20-30min. En moyenne j’ai pris le rythme d’une séance de 15-20min maintenant. Parfois sur base de vidéo YouTube, je ne me suis pas trop embêtée, j’ai ciblé Elle et Doctissimo qui proposent des formats 10-20min. Parfois quelques postures que j’aime. Parfois une salutation au soleil (on y revient, quand même !). Toujours beaucoup d’étirements à la fin, ça me fait un bien fou au dos notamment ! Et j’attaque la journée en pleine forme ! Et le WE j’essaye de faire une séance plus longue (1h).

Je suis bien contente d’y être arrivée ! Et plutôt fière de moi pour le coup !

Maintenant prochaine étape : m’acheter un nouveau tapis de yoga ! Car j’ai pris un bien épais et moelleux pour mes petits genoux fragiles, un pas très cher, ne sachant pas trop la durée de vie de ma motivation :D. Mais au final il est un peu inadapté à des postures debout (pas très stable, glisse énormément sur le sol et s’étire entre mes mains et mes pieds sur un chien tête en bas par exemple). Donc je voudrais investir dans un tapis complémentaire (car je n’abandonne pas le miens qui est top pour les postures sur les genoux, mine de rien), qui soit plus fin, pas étirable et plus anti-dérapant. Analyse de marché en cours… Si vous avez des conseils je suis preneuse !

Après quelques recherches j’ai envie de m’orienter vers la marque Mystiq Yoga. Vous connaissez ? J’ai l’impression que les différentes marques se valent un peu (Chin Mudra, Baya, Manduka…) quand on sort des classiques Décathlon, Go Sport etc. Et pour le coup c’est cette marque-là où j’accroche le plus sur le design. Mais alors je ne sais pas trop quoi choisir entre leurs différentes gammes (Start en mousse TPE, ça doit être un équivalent – en mieux – de ce que j’ai déjà je pense, Pro Original en caoutchouc + microfibre, Elite en caoutchouc + gomme PE) sachant que le motif que j’aime le plus n’existe qu’en Elite (le plus cher, bien sûr haha 80€). Ou alors prendre leur version Travel (de voyage) à étaler sur mon tapis actuel (pour un rendu similaire ? pire ? mieux ?).

Amour, amitié etc.

Allez j’enchaîne, puisque j’ai fait du teasing dans mon article précédent…

Donc je voulais évoquer un peu plus en détail cette notion d’amour et d’amitié, qui me tient tellement à cœur. Je suis quelqu’un qui a énormément d’amour à donner et qui a besoin d’en recevoir également. Pour être plus précise, par rapport aux différentes manières d’aimer, j’aime donner et recevoir de l’amour via des gestes surtout (bisous, câlins), mais aussi passer de bons moments ensemble (de qualité). Je ne suis par contre pas très à l’aise avec les cadeaux. Et les services rendus ça dépend, je suis capable de faire énormément de choses par amour ou amitié pour aider la personne qui est dans le besoin mais je suis toujours très gênée quand quelqu’un fait quelque chose pour moi car après je me sens redevable. Et je n’aime pas ça. Idem pour les cadeaux. Par contre j’ai souvent donné énormément de mon temps et en soutien émotionnel avec mes amies proches. Etant un peu hypersensible sur les bords, je me suis souvent retrouvée en larmes quand mes copines allaient mal. Seulement j’ai toujours eu l’impression que c’était un peu à sens unique. Les autres n’étaient pas capables ou n’avaient pas l’envie d’en faire de même pour moi. Dans mon enfance j’ai eu très peu d’amis, des vrais amis je veux dire. Avec les filles c’était toujours très compliqué, je n’étais jamais la meilleure amie de personne, les nanas ne me racontaient jamais de secrets, je n’étais pas dans les confidences. Je me suis beaucoup sentie rejetée. J’avais surtout des potes, les garçons étaient bien moins prise de tête que les filles. Pendant une longue période je n’avais qu’une vraie amie, mon Amie d’enfance, qui compte énormément à mes yeux. Peu importe le temps qui s’écoule entre deux échanges, entre deux visites, c’est toujours comme si rien n’avait changé. J’aime bien mettre le terme « meilleure amie » sur cette personne parce que c’est celle qui s’en rapproche le plus. Le seul hic c’est que j’ai besoin d’une meilleure amie présente, une confidente du quotidien, une sur qui je peux compter « no matter what », une que je peux appeler n’importe quand lorsque je vais mal, une chez qui je peux passer à l’improviste juste pour lui faire un bisou et parce qu’elle me manque, une à qui je peux tout dire, sans tabou. Une qui me comprend. Une comme moi ? Bref je n’ai jamais trouvé cette personne.

En parallèle de ça, malgré l’échec de mes amitiés féminines, j’ai eu très tôt une attirance un peu particulière pour les filles. Attention, ce qui va suivre peut choquer certaines personnes, si vous n’êtes pas ouvert d’esprit merci de passer votre chemin 😀 haha. Spoiler : La suite de cet article peut prendre la forme d’un coming out…

Début de collège j’ai rêvé que j’embrassais une fille. Le début d’une quête dans ma vie ! Haha. Quête que j’ai réussi à boucler seulement au lycée. Mais dès ma première vraie relation (qui a démarré à 15ans et a duré 7 ans) je n’ai jamais été dans une relation classique hétéro monogame. Mes compagnons ont toujours été au courant de mon attirance pour les filles et l’ont toujours accepté. J’ai ressenti des choses fortes pour les personnes que je fréquentais. Au début ce n’était que sexuel. Très vite je me suis rendue compte que le plan cul ne me convenait pas du tout, car si j’avais une attirance c’est que j’avais des sentiments (amicaux+ ou amoureux) et si j’avais des sentiments, je m’attachais. Sous couvert d’un plan cul régulier, en fait je tombais amoureuse. Et j’ai aimé vraiment très fort ces personnes là. Donc au final je ne suis pas sûre d’avoir une ou plusieurs meilleures amies, car lorsque les personnes deviennent suffisamment proches de moi sur le plan émotionnel, je passe sur un mode relation amoureuse.

Depuis peu j’ai enfin pu mettre des mots sur ce que je ressens au fond depuis toujours et ça fait un bien fou ! Je me suis toujours sentie pas normale, comme si un truc clochait, ne tournait pas rond chez moi. Déjà parce que la bisexualité c’est « hors norme » (même si aujourd’hui ça se démocratise de plus en plus). Mais surtout parce que je suis capable d’aimer plusieurs personnes, en même temps. Ouais tout ça s’ajoute aussi au fait d’être INFJ, je cumule vous me direz haha. J’aime ma vie <3.

La première découverte pour moi a été le terme Pansexuelle. Je tombe amoureuse d’une personne indépendamment de son sexe ou de son genre. Je connecte avec une âme. En fait ça me correspond bien plus que bisexuelle. Car je ne suis pas attirée par les hommes et les femmes. Je trouve les hommes laids pour la plupart. Je trouve les femmes sans intérêt globalement. Par contre mes amoureux/euses je les trouve merveilleux/euses. J’ai globalement plus d’attirance pour un corps de femme qu’un corps d’homme. Mais je trouve vraiment très peu de personnes belles au sens physique du terme. Par contre je trouve beaucoup de personnes belles au sens spirituel, émotionnel, psychique du terme. Mes attirances se développent et évoluent. J’ai rarement ce qu’on appelle le coup de foudre au premier regard. Par contre je suis capable de tomber amoureuse de quelqu’un en lisant ses textes, ses messages, sa vie, son histoire. Sur les sites de rencontre par exemple, je lis le texte avant de regarder les photos. Si le profil est vide je zappe. Contrairement à beaucoup de gens qui flashent sur la photo et ne lisent même pas le texte. Bref. Voilà comment je fonctionne.

Deuxième découverte merveilleuse : le polyamour ! Je suis profondément polyamoureuse, depuis toujours. Ceci n’est pas de la polygamie, ceci n’est pas du libertinage. Ceci n’est surtout pas qu’une histoire de cul ! Mais c’est la capacité à pouvoir aimer plusieurs personnes. Librement. C’est-à-dire que mon compagnon (qui est le père de ma fille et avec qui je vis) est au courant de tout ce qu’il se passe et est d’accord avec ça. Attention il peut y avoir de la tromperie dans le polyamour, l’idée n’est pas de faire ce que l’on veut quand on veut, mais d’être honnête envers toutes les personnes impliquées. Bien sûr lui aussi est libre d’avoir une relation avec d’autres personnes. Et parfois il nous arrive de partager des moments à 3 :).

Les débuts n’ont pas forcément été faciles et ce n’est toujours pas simple tous les jours. Mon chéri n’étant, de son côté, pas polyamoureux à la base, cela demande un certain travail sur ses émotions pour comprendre ses réactions et poser les limites au bon endroit. Car oui, ce n’est pas l’anarchie totale non plus, et il faut absolument un grand respect l’un envers l’autre pour ne pas aller au delà de ce que l’autre peut tolérer. Aujourd’hui les limites dont il a besoin sont respectées et elles évoluent petit à petit au fur et à mesure de la confiance qu’il acquiert en notre couple et en lui-même. Nous sommes des êtres d’amour, et si nous avons assez intuitivement la capacité à aimer plusieurs enfants, plusieurs amis, pourquoi ne l’aurions nous pas à aimer plusieurs amoureux ? L’amour ne se divise pas, il se multiplie ! Je n’ai jamais été aussi heureuse qu’aujourd’hui. Et plus je suis heureuse, mieux je me sens dans ma vie et dans mon couple. De plus il semble assez utopique de se satisfaire d’une seule personne pour combler tous nos besoins. Cela fait reposer sur les épaules de cette personne un stress énorme. Moi-même je me sens pas bien quand mon chéri me dit qu’il ne veut personne d’autre que moi, qu’il a envie de passer tout son temps avec moi, et qu’il faut que je comble tous ses besoins. Le polyamour permet d’avoir tous (ou presque) ses besoins satisfaits par différentes personnes. Etant donné qu’on cherche chez l’autre (ou les autres) des choses bien différentes de ce qu’on a avec notre partenaire initial, il n’y a pas de jalousie possible. Il n’y a que du bonheur supplémentaire. Je ne sais pas si vous comprendrez et je ne vous demande pas de comprendre d’ailleurs. Encore moins de pratiquer. Personnellement j’ai trouvé un équilibre qui me convient et je suis heureuse, c’est le principal. Le fait d’être mono ou poly doit rester un choix, et un choix réfléchi. Ni l’un ni l’autre ne doit être forcé ou un choix par défaut. Le plus triste dans tout ça c’est que beaucoup de gens sont mono par éducation et par habitude, parce que nos schémas familiaux ont toujours été comme ça et que nous ne connaissons rien d’autre. Beaucoup de personnes trompent leur conjoint et c’est horrible. Sur la totalité de ces gens là je suis persuadée que la plupart seraient très heureux dans une relation polyamoureuse. Combien de maris ou de femmes sont tombés amoureux de leurs amants et se sont retrouvés coincés entre leur zone de confort à la maison qu’ils ne veulent pas quitter et l’amour qu’ils éprouvent pour l’autre. Si seulement l’Homme pouvait arrêter de se faire la guerre à tous les niveaux et juste se contenter d’aimer les autres. Il n’y a pas de mieux ou de moins bien, il y a uniquement des relations qui valent la peine d’être vécues.

Et du coup ces relations se développent sous plusieurs formes. Aucune relation ne ressemble à une autre. Parfois j’ai des amitiés très fortes sans sexe, parfois il peut y avoir des relations sexuelles sans amour, parfois c’est de l’amitié+ (avec bisous et câlins mais sans sexe), parfois c’est de l’Amour avec un grand A. Et peu importe. Et au final j’aime mon chéri, j’aime mes amoureuses, j’aime ma fille, j’aime mes amis, j’aime mes amies. J’aime. Point. J’aime chacun différemment. J’aime aussi mes connaissances, ces gens que je croise peu, mais avec qui j’apprécie de partager un moment et une discussion. Et il y a les gens que je n’aime pas, avec qui je me contente de partager ce qui doit être partagé : le boulot, la famille toxique, les gens dans la rue, les mamans de l’école, les voisins un peu reloux haha.

Voilà j’espère que c’est clair. J’espère que mes choix seront respecter en toute bienveillance. J’espère ne jamais avoir à me battre pour faire respecter mes choix. J’espère pouvoir avancer encore un peu plus dans ce sens et j’espère ne jamais perdre les gens que j’aime. Jusqu’à présent personne ne m’a fermé sa porte sous prétexte qu’il/elle ne supporte pas mes choix de vie haha. Mais encore une fois mes ami(e)s ne sont pas mes ami(e)s pour rien en général. Mon choix je l’assume aujourd’hui clairement avec mes amis et une partie de ma famille (mais je n’en ai pas encore parlé avec mes parents car je ne suis pas proches d’eux, ou les gens de cette génération ou au dessus car c’est plus délicat). Ma fille est au courant également et l’accepte complètement (les enfants ne sont pas préformatés par la société à cet âge-là et je suis fière de lui inculquer la tolérance par rapport à toute forme d’amour).

Et pour les curieux : aujourd’hui, en plus de mon homme, j’ai une amoureuse avec qui je partage tout, même mon homme, mais entre eux la relation a évolué vers quelque chose qui ressemble plus à de l’amitié+ (avec bisous/câlins et beaucoup d’affection mais sans sexe finalement). Le trio idéal dont nous rêvions s’avère très difficile à construire et à maintenir car nous n’avons pas les mêmes envies et besoins. Et je me rapproche petit à petit d’une autre amie pour qui je commence à avoir des sentiments forts, mais qui vit malheureusement plus loin, donc notre relation sera forcément plus à distance qu’en direct. Ces 4 personnes (ma fille comprise) font mon bonheur aujourd’hui :).

Un petit questionnaire

Bonjour bonjour,

Oh punaise ça fait encore une éternité que je ne suis pas venue ici pour poster un article ! Le temps file tellement vite et je ne prends pas le temps d’écrire ici, c’est pas ma priorité en ce moment. Même si je devrais car j’adore ça !

Du coup merci copine Lauriane pour le tag sur ton dernier article et la motivation / l’inspiration pour en pondre un similaire de mon côté ! En espérant que j’arrive un jour à tenir un rythme haha.

J’adore les questionnaires ❤

1. La (ou les) choses sans lesquelles vous ne pouvez pas quitter votre maison ?

Alors, comme Lauriane je dois avouer que c’est également mon téléphone. On est drogués hin ?

2. Est-ce que tu souhaites te marier ?

Je suis pacsée avec mon chéri, ça compte ! Mais un mariage pourquoi pas, un jour, surtout pour avoir son nom et du coup le même que ma fille. Mais je n’y tiens pas absolument. Et surtout je ne voudrais pas d’un grand mariage, une petite soirée toute simple avec juste les quelques gens qui comptent le plus pour nous ❤ et pas de robe blanche haha, plutôt quelque chose de noir et rose flashy 🙂 un truc cool quoi !

3. Est-ce que tu te mets facilement en colère ?

Pareil que toi Lauriane, ma fille a le pouvoir également de me mettre hors de moi et oui j’élève beaucoup trop la voix avec elle et beaucoup trop souvent à mon goût. Sinon avec les adultes, d’apparence je ne suis jamais en colère, toujours cool et calme. Intérieurement par contre…. J’avoue qu’il m’arrive très souvent de bouillir. Ce n’est pas très sain je sais, mais l’harmonie compte tellement plus à mes yeux que d’exprimer mon mécontentement :).

4. As-tu une phobie ?

Phobie je ne dirais pas (du moins plus). Mais j’ai pas mal de peurs et je suis très angoissée globalement.
J’ai toujours détesté les araignées mais je me soigne haha (avant je hurlais tout le temps, maintenant je hurle seulement quand je me prends la tête dans une toile ou que ça me surprend de trop près 🙂 et le reste du temps ça reste de gros frissons mais je me contrôle à peu près !).
J’ai une peur bleue des prises de sang aussi, sauf quand j’ai confiance en la personne qui me pique. J’avais des amis infirmiers avant, c’était pratique. Maintenant je prends RDV avec LA bonne personne sinon je n’y vais pas ! D’ailleurs avec le covid j’ai un bon train de retard (voire 10 même) sur mes RDV de contrôle pour mon traitement haha.
Et enfin, j’ai très peur du feu. Je ne sais pas pourquoi d’ailleurs, sûrement les angoisses maternelles qui ont déteint sur moi. Je n’aime pas du tout allumer un feu ni rester trop près. Mais rester devant mon poêle à granulés j’adore :D.
C’est tout ! Quoi c’est beaucoup ? Mais nonnnn…

5. As-tu déjà failli mourir ?

De chagrin ? De mal-être ? Oui probablement très souvent quand j’étais plus jeune. Mais en fait je suis tellement flippée de la mort (ah j’ai oublié de le noter à la question précédente ça mdr) que, heureusement, je n’ai jamais sauté le pas.
Sinon 1 ou 2 fois sur la route j’ai bien cru que j’allais me faire rentrer dedans (en voiture). Et bien sûr à chaque prise de sang j’ai l’impression que je vais mourir. Mais sinon ça va je vais bien mdr.

6-Aimes-tu l’alcool ?

Pas trop. Je suis difficile surtout. J’aime uniquement l’hydromel, le cidre doux ou rosé ou brut mais en mode kir breton (avec de la crème de qqch), le vin blanc sucré ou le Pouilly Fuissé (haha), le rosé sucré, la vodka mélangée à qqch ou le soho. En gros ! LOL. Bref j’suis une vraie gonzesse sur l’alcool ! Et oui, je déteste la bière (et de toute façon je suis sans gluten la plupart du temps) et le vin rouge. Et tous les alcools forts en général (non dilués). Et le rhum. Et la téquila. Et le whisky. Bref j’aime rien quoi :D. Mais l’avantage c’est que je ne suis jamais vraiment bourrée (une seule cuite dans ma vie, j’avais 17 ans, plus jamais !). Mais l’inconvénient, comme je ne bois vraiment pas beaucoup, c’est que je suis pompette après 2 verres. Ouais d’accord je ne coûte pas bien cher en alcool non plus^^.

7. Es-tu plutôt soirée entre amis ou boite ?

Soirée entre amis ! J’ai horreur des boîtes et des soirées tout court en fait. J’ai dû mettre les pieds en boîte une seule fois dans ma vie (c’était une boîte gay d’ailleurs^^ et c’était horrible ! Pas du fait que ce soit gay, vous l’aurez compris, mais la musique méga trop forte (+ que dans les concerts métal, WTF???), danser (??? connais pas), et les gens à mille lieux de ce que je suis). Je dirais même que ma soirée idéale c’est du face-to-face. 3 personnes c’est parfois déjà trop ! Introvert power ❤

8. Où es-tu sortie pour la dernière fois ?

A l’aire de jeux du village avec ma fille quand il faisait encore beau le weekend dernier haha. Sinon je ne sors plus en ce moment à cause du Covid !

9. Quel est le défaut que tu trouves intolérable chez les autres ?

La connerie humaine. Je supporte de moins en moins les cons, les vrais, pas ceux qui racontent des conneries pour me faire rire, ceux là je les aime bien :D.

10. Décris ta ou tes meilleur(e)s ami(e)s.

Question difficile haha je ne suis pas sûre de pouvoir poser le terme « meilleure amie » sur quelqu’un au final. J’ai de très très fortes amitiés et beaucoup d’affections pour certaines de mes amies. Beaucoup de ces personnes sont des INFJ comme moi. La plupart sont des xNFx à minima. Je connecte bien plus avec ce genre de personnes qui comprennent les émotions et ont de l’empathie. Mais j’ai toujours ressenti un grand vide dans les moments de ma vie où je ne vais pas bien. J’ai beaucoup d’amies qui sont loin et j’ai peu de temps pour entretenir les relations au quotidien. Un jour je ferais un article sur un sujet qui me tiens à cœur d’ailleurs, pour détailler un peu cette notion.

11. Quel est ton style de musique ?

Metal, celtique, textes qui me parlent, souvenirs de jeunesse, ça peut être très vaste tout ça. Mais c’est rarement des choses qui passent à la radio en tout cas :).

12. Si tu devais prendre une résolution, laquelle ça serait ?

De plus m’écouter et respecter mes limites. A tous les points de vue.

13. Tu mesures quelle taille ?

1m75

14. As-tu des animaux de compagnie ?

Un enfant ? 😀
J’ai eu beaucoup de chats à un moment donné de ma vie. J’ai dû m’en séparer (rupture avec mon ex qui est parti avec quasi tous les chats, d’un commun accord, puis j’ai emménagé avec mon chéri qui est asthmatique donc mon dernier chat, Loki, a fini chez mon oncle, comme ça je peux le voir régulièrement !).

15. Ton meilleur moment ?

Les moments d’amouuuuuur 🙂

16. As-tu déjà eu le béguin pour un professeur ?

Le béguin pas vraiment. Mais j’ai énormément de respect et d’affection pour certains de mes ex professeurs (notamment d’anglais ou de maths, des matières où je réussissais et où les profs étaient trop cool !). J’en ai qq uns en amis FB d’ailleurs :).

17. As-tu confiance en toi ?

Pas trop mais bien plus qu’avant. Dans le travail plutôt oui. Dans la vie privée moins. Mais on progresse tous les jours sur ce point là !

18. À ton avis, que pensent les gens à propos de toi la première fois ?

Oh probablement que je suis bizarre haha et j’aime ça !

19. As-tu des regrets ?

Quelques uns oui. Notamment d’avoir perdu des ami(e)s qui m’étaient très cher(e)s pour des conneries de prises de tête à la noix !

20. Ton principal trait de caractère ?

Overthinking everything haha. Je ne suis pas binaire mais toute en nuances.

21. As-tu un objet fétiche ?

Des bijoux que j’aime beaucoup et que je mets souvent. Mes photos et mes souvenirs.

22. Une odeur spéciale que tu aimes.

Les odeurs qui me rappellent de doux souvenirs (ça peut être le parfum de qqn, l’odeur d’un plat etc).

23. Quel est ton type de nourriture préféré ?

Plutôt sucré que salé en général. Sinon Sushiiiiis ❤

24. Quel pays rêves-tu de visiter ?

Islande, Irlande, pays scandinaves, Galice.

25. Quel est ton magasin préféré ?

Les librairies en général sont les magasins où j’ai le plus envie de flâner.

26. Est-ce que tu utilises une fourchette pour manger les frites ??

Mais pourquoi ??? Non !!

27. Quel est le dernier film que tu as été voir au cinéma ?

La Reine des Neiges 2 haha. Oui j’ai une fille et elle a 4 ans ! Mais j’ai + aimé qu’elle je crois^^.

28. Quel est le dernier achat que tu as fait ?

Le dernier album de Marilyn Manson ❤

29. Quels sont tes loisirs?

En ce moment c’est beaucoup internet, séries, câlins haha.
En temps normal et quand j’ai le temps j’aime beaucoup le yoga, lire, écrire, me promener, bronzer, me baigner (surtout dans un jaccuzzi à 40° haha), les massages, les câlins (oui toujours), les bisous…

30. Où t’imagines-tu dans 5 ans?

J’espère toujours là, mais en mieux :).

Du coup je n’ai personne à nominer puisque je n’ai pas d’amies de blog à part toi Lauriane haha. Mais n’hésitez pas à le faire si vous en avez envie, vous qui me lirez peut-être (ou pas ? :D)

Coiffeur et parfum

Ah oui, et j’oubliais, un truc qui m’énerve aussi : la principale préoccupation des gens en ce moment et ce depuis quasi le début du confinement (je l’ai beaucoup entendu parmi mes collègues de boulot notamment) => Comment va-t-on faire sans pouvoir aller chez le coiffeur ????

Oh my god !

Quel énooooorme problème ! Je jubile parce que je déteste le coiffeur et que je n’y ai pas mis les pieds depuis… euhhh… Mes 12 ans ? Si, quand j’étais enceinte j’y suis retournée mais uniquement pour me faire poser mon henné parce que j’avais vraiment pas le courage ahah. Mais pour couper ça date de mes 12 ans je crois bien.

Je coupe mes pointes de temps en temps toute seule. Ce n’est pas toujours méga droit mais bon vu ma longueur et le fait que je les attache quasi tout le temps avec une pince parce qu’ils sont fins et s’emmêlent beaucoup trop vite, ça passe à peu près inaperçu.

Et je n’ai pas de cheveux blancs hormis 1 ou 2 par ci par là que j’arrache en général quand je les surprend lool. Donc pas besoin de couleur. Même si j’aime bien de temps en temps un petit henné couleur de feu juste pour le plaisir.

Mais bon franchement les gens ? Votre apparence c’est vraiment votre seul souci en ces temps d’épidémie ??

Sinon, sans coiffeur, il y a des gens qui se débrouillent très bien seuls, comme ma copine Lauriane qui a fait du très bon boulot sur ses cheveux.

Au passage j’ai remarqué un truc assez étonnant : il y a des moustiques maintenant toute l’année ici, c’est insupportable, on en a vu tout l’hiver qui rentrent dans la maison à la moindre occasion. Et ils m’adoooorent en général. Je suis l’anti-moustique de toute la population environnante j’ai l’impression. Hé ben là depuis tout le confinement où je passe énormément de temps dehors, j’en vois, mais pas sur moi ! Aucune piqûre à déclarer ! Étonnant ! Je pensais même qu’ils avaient disparus du coup, mais l’autre jour j’en ai encore chopé un qui s’est faufilé dans la maison le soir quand on a fermé les volets avec la lumière. Le seul truc qui a changé : ça fait 1 mois que je me mets plus une seule goutte de déo ni de parfum. Et j’avais lu qu’ils étaient attirés notamment par les odeurs de parfum… A voir si ça dure… Mais ça donne bien envie de se lancer dans du « sans » si c’est le cas. Mais je me méfie car les derniers moustiques repérés n’étaient pas des tigres comme ceux de l’été dernier, mais des normaux ! Ça faisait d’ailleurs bien longtemps que je n’en avais pas vu des comme ça !

Bref vivons mieux, vivons sainement, ne nous prenons plus la tête haha.

Con-confinement

Depuis ce début de confinement, j’hallucine sur beaucoup de choses. La réaction de certaines personnes notamment.

Déjà quand l’Etat a annoncé la fermeture de tous les commerces non essentiels. D’où les bureaux de tabac sont essentiels ??? Je pense que ça ferait le plus grand bien à certains de profiter de cette période un peu spéciale pour se recentrer sur eux-mêmes et essayer de vivre plus sainement. Qu’on ait laissé les tabacs ouverts avant les garagistes ou les magasins de bricolage, je ne comprends absolument pas !

Ensuite les gens… Nan mais les gens quoi ! Je suis pour la sélection naturelle. Les cons peuvent mourir. Par contre ce qui est le plus rageant c’est que ce sont rarement ceux-là qui partent en premier. OK je n’y croyais pas non plus au début et je n’avais pas peur d’une grippette. Mais quand on voit les mesures de ouf prises par le gouvernement et surtout par tous les gouvernements du monde entier ! Je pense qu’il faut arrêter de jouer aux cons ! Un confinement est un confinement bordel ! Vous allez pas me dire que vous n’êtes pas capables de rester le cul dans votre canapé ? Alors oui certains ont la bougeotte et oui il faut s’occuper, mais il y a tellement de choses à faire à la maison ! Du bricolage, du tri, de la déco, des activités ludiques avec les gamins, profiter du soleil (et on a tellement de chance avec ça en ce moment, le temps est radieux !), lancer un projet personnel, faire du sport devant sa TV ou son ordi (il y a un milliard de cours de sport partout sur le net), discuter avec son partenaire ou ses enfants, se raconter des histoires, papoter avec ses voisins par dessus la haie ou avec ses proches au téléphone, jouer à des jeux de société, des jeux vidéos, regarder des séries ou des films, lire des bouquins qu’on a jamais pris le temps de lire. On a la chance d’avoir tellement de distractions disponibles avec internet. Quand j’en vois certains (et mes parents les premiers) profiter de la moindre occasion pour sortir ça me hérisse les poils !

  • Aller acheter son pain tous les jours => faites un stock et congelez ! Ou arrêtez le pain, ce n’est pas vital. Le sans gluten vous fera le plus grand bien ! D’ailleurs arrêtez de dévaliser les rayons de farines des supermarchés ! Il n’y a même plus de farine sans gluten, vous êtes sérieux là ??
  • Aller se promener tous les jours => la plupart des gens ne se promènent jamais et là comme par hasard ça devient un besoin vital. Ce qui est rare est cher… Quand vous avez un jardin franchement vous n’avez pas spécialement besoin de sortir vous promener. Perso je n’en ressens pas du tout le besoin.

Quand je vois mes parents qui font ces deux choses tous les jours et qui en plus me conseillent :

  • D’aller chez le médecin pour demander mes médicaments contre l’allergie « parce que c’est le moment, y’a personne ! » => bah non merci, je préfère éternuer que prendre le risque de rencontrer monsieur Corona.
  • D’aller faire mes achats de pièces auto parce que ça a réouvert => bah non en fait, je n’utilise pas ma voiture, donc ça peut attendre !
  • D’emmener ma fille dehors pour la défouler => sauf qu’elle va vouloir aller où ? A l’aire de jeux où tous les autres enfants ont potentiellement déposé monsieur Corona sur le toboggan. Si on croise ses copains d’école elle ne va pas pouvoir s’empêcher de courir vers eux les serrer dans ses bras. Allez expliquer à une enfant de 4 ans qu’il ne faut pas à cause du petit virus. Bon elle comprend, mais que quand ça l’arrange. Sinon elle n’en fait qu’à sa tête. Avec les voisines elles s’envoient le ballon par dessus la haie et je n’arrive pas à lui faire comprendre qu’elle ne doit pas.

Pareil dans les supermarchés les gens sortent pour acheter 3 conneries ou quelques chocolats de Pâques. Nous on fait une fois les courses toutes les 2 semaines, ça nous coûte une blinde mais on fait tout pour sortir le moins possible. Et je trouve ça cohérent. On est payés à rester chez soi, sans même avoir besoin de travailler pour certains (ou à télétravailler pour d’autres) alors que les soignants, ceux qui travaillent en grande surface, livreurs, facteurs, éboueurs, ASL etc risquent leur vie tous les jours pour qu’on puisse continuer à consommer, manger et survivre. Je trouve que c’est le moindre des respects que de rester chez nous le plus possible et arrêter de faire n’importe quoi. De un le virus pourra plus facilement et rapidement disparaître et de deux la planète se portera d’autant mieux. Je n’ai pas de pitié pour ceux qui ne respectent pas ceci. On devrait à minima leur enlever leur salaire ou les faire travailler puisqu’ils veulent tant que ça sortir de chez eux.

Mais bien sûr je comprends tout à fait les gens qui sont en appart, sans jardin, avec des enfants en bas-âge. Parce que didiou si c’était notre cas avec notre fille, je crois qu’il y aurait déjà eu un mort dans la famille (et je ne saurais pas sur qui miser haha).

Bref prenez soin de vous et restez chez vous si vous y êtes autorisés ! Si la situation pouvait former quelques introvertis de plus ça ne ferait pas de mal haha. Et bon courage à ceux qui font vivre le pays !

J’espère de tout cœur que les mentalités évolueront pour permettre plus de télétravail et pour mieux payer ces gens qui sont essentiels.

Confifi et corona-machin

Coucou les gens,

Je profite du confinement pour refaire un tour par ici.

En tant qu’introvertie, le confinement c’est juste le paradis en théorie, ce qu’on a toujours rêvé de vivre sans jamais en avoir la possibilité (ou alors en étant pauvre et seule). Quand ma boîte a décidé de fermer au bout d’une semaine de télétravail c’était un soulagement. Parce que cette semaine passée à travailler tous les deux et avec une enfant de 4 ans dans les pattes, qui ne fait plus la sieste depuis belle-lurette et qui se comporte comme une ado de 14 ans mais avec les besoins d’attention parentale d’une enfant de son âge je peux vous assurer que ce n’était VRAIMENT pas simple.

J’ai tellement de livres à lire depuis plusieurs années que j’accumule parce que je meurs d’envie de les lire mais j’ai juste jamais le temps de me poser. Tellement de séries en retard. Tellement de tri de photo à faire, et de livres photos à créer. Tellement d’envies de me mettre à la cuisine, au jardinage, à la musique plus sérieusement etc. Mais en fait, le confinement, avec cette enfant-là… C’est l’horreur en vrai….  Impossible de faire quoi que ce soit pour moi.

Je pensais qu’en passant plus de temps avec elle les choses allaient se calmer, se tasser. Parce qu’il est vrai que toute l’année le rythme est dingue. Je ne fais pas des heures de fou au travail (et c’est une chance) mais n’empêche que je me tape quand même entre 1h et 1h30 de trajet en voiture par jour, qu’elle se tape le périsco le matin et le soir la plupart du temps + la cantine le midi. Que le soir on a à peine le temps de jouer un peu qu’il faut déjà préparer le repas, la douche, l’histoire, le dodo. Les WE on les passe quasi tout le temps occupés, soit avec du monde à la maison, soit chez des gens. J’aimerais beaucoup me poser un peu, souffler, mais j’ai aussi toujours cette culpabilité de ne pas faire ce qu’il faut, de ne pas voir assez mes ami(e)s, de ne pas prendre assez de nouvelles des gens etc. Donc c’est toujours un cercle vicieux. Et l’enfant le ressens et peut-être que le fait qu’elle soit entre guillemet « difficile » viens de là.

Mais finalement pas tant que ça. En ce moment je lui donne beaucoup, je passe énormément de temps avec elle, à lui faire un peu l’école le matin (ça reste limité hin, elle est en première année de maternelle), à colorier avec elle, à faire des petits jeux de société ou des jeux papiers. L’après-midi on sort beaucoup car on a de la chance il fait super beau quasiment tous les jours. On a la chance d’avoir un jardin et une balançoire donc elle en fait énormément. J’essaye au maximum les aprems de prendre du temps pour moi tout en la surveillant, je me mets dans ma chaise longue au soleil et je bouquine. Mais je suis sans arrêt interrompue « maman tu peux me pousser ? », « maman tu peux jouer avec moi ? », « maman tu peux me refaire mes couettes ? ». Malgré tout j’ai pu lire 3 livres en 2 semaines :). Ce qui est bien mieux que mon rythme d’un livre en 2-3 mois habituellement.

Pour le yoga par contre on repassera… Durant la journée et avec elle c’est mort, elle ne fait que me pousser, me mettre des coups, se glisser sous mes postures, me monter dessus etc. Durant la soirée quand monsieur a fini son télétravail, il n’arrive pas vraiment à l’occuper pour qu’elle n’ait aucunement envie de venir me voir. Et quoi qu’il arrive je l’entends piailler donc les relaxations du début et de la fin, laisse tomber !

Pour le tri de photo pour l’instant c’est également compliqué. Et pour les séries aussi, ce n’est que tard le soir, quand elle dort enfin, qu’on peut avancer. Son sommeil s’était un peu calmé depuis mi-Janvier, elle se couchait à des heures plus décentes (avant : 22h en moyenne pour un réveil vers 6h30 en semaine). Mais là avec les « vacances forcées » elle se lève plus tard (vers 8-9h) donc le soir elle se couche aussi plus tard. Et comme dans sa tête elle a 14 ans, elle ne comprend pas du tout pourquoi elle ne peut pas regarder Vikings avec nous. « Du sang, des bagarres et des morts ? Bah non ça ne me fait pas peur ! » AAAAAH t’as 4 ans bordel !

Bon et aussi au passage il y a quand même ce corona-machin qui rôde. Au début, quand ils ont commencé à recommander de ne plus se dire bonjour par bises ou serrer la main au boulot, j’y croyais moyen. Pourquoi aurais-je peur d’une « grippette » ? Je n’ai d’ailleurs jamais chopé la grippe de ma vie alors bon… Malgré le fait de prendre des immuno-suppresseurs et d’être en théorie sensible à tous les microbes qui passent, je n’avais pas vraiment peur. Faut dire aussi que ma routine Ravintsara, EPP (extrait de pépins de pamplemousse) fonctionne plutôt bien en général. Et ça + le sans lait sans gluten, je tombe moins malade et quand ça arrive ça dure beaucoup moins longtemps. Je pensais surtout que le gouvernement se foutait bien de notre gueule pour nous cacher des choses qu’ils passeraient en douce. Ou pour détourner l’attention. Enfin bref. J’y croyais pas. Mais quand ils ont pris les mesures du confinement et tout et que la plupart des boîtes ont fermé… Ça fait drôle quand même. Du coup je ne sors plus de chez moi :). Sauf dans le jardin. C’est mon homme qui fait les courses 1x toutes les 2 semaines et on a pas mal de stock de nourriture & PQ (mais ça c’est assez habituel, on est prévoyants haha). Donc voilà je n’ai pas spécialement peur et je vis bien le « social distancing ».

Pour terminer sur une note positive, c’est vraiment plaisant de pouvoir passer du temps avec ma fille, de la voir progresser, de profiter du soleil, de sortir du rythme infernal, de ne pas avoir à conduire tous les jours, du coup d’économiser l’essence, les restos etc., de pouvoir réfléchir à sa vie, à ses envies, à sa manière d’éduquer les enfants tout ça tout ça. De ne pas avoir besoin de se maquiller (même si c’est très rudimentaire chez moi haha), ni mettre du déo/parfum, ni s’habiller « bien » par principe, ni forcément se coiffer le matin. Limiter le nombre de lessives (bon sauf pour les habits de la petite LOL). Voir la nature s’épanouir (du moins via internet puisqu’on en voit que notre jardin haha).

J’espère que les gens vont tous devenir meilleurs grâce à cette expérience de vie. Qu’ils se rendront compte de ce qui est vraiment important. Et qu’ils comprendront enfin qu’être introverti ce n’est pas une catastrophe lol au contraire on survit bien mieux à l’isolement que les autres je pense :).

Le temps passe…

Oh bah dis donc ça fait un sacré bout de temps que je n’ai rien pondu ici… J’y pense… Souvent. Mais je n’arrive pas à dégager du temps. Quand j’ai un moment c’est souvent trop peu pour écrire quelque chose. Je n’aime pas bâcler.

Les nouvelles de la PR : j’ai fait beaucoup d’écarts à mon régime Seignalet (sans lait sans gluten) depuis tout ce temps. Je me permettais des écarts fromage quasiment tous les WE  depuis mon premier craquage. J’ai fait qq raclettes cet hiver et j’avoue que ça m’avait un peu manqué. Et depuis 3 semaines maintenant c’est le carnage, je mange quasi normalement. Je garde quand même mes petits déj au lait de riz et céréales sans gluten parce que finalement je les aime beaucoup mes nouvelles habitudes du matin. Mais s’il y a des croissants au boulot, j’en mange, s’il y a pique-nique (et en cette période c’est monnaie courant haha) je mange un peu de tout, etc. Je ressens évidemment un gros impact sur mon système digestif, j’ai le bidou en vrac, un transit à nouveau très aléatoire, en montagnes russes. Finalement le gluten ne m’atteint pas notablement plus que le lait, les réactions sur les douleurs sont légères et facilement gérables. Pour l’instant du moins. Je pense qu’il y a une grosse notion de temps et de fréquence. Bon il faut dire qu’en parallèle j’ai fait pas mal de nouvelles choses pour aller mieux aussi. J’ai vu une microkiné, une myothérapeute et une psychologue. J’en parlerais dans un prochain article probablement. Du coup je suis un peu incapable de dire ce qui agit en bien ou en mal. Mais globalement je ne vais pas bien pire et il y a même des moments où je me sens presque bien. J’en apprends un peu plus sur mes petites douleurs de jeunesse, que les médecins ont très facilement mis sur le compte de la croissance sans jamais me faire un seul examen (et plus tard les examens – radio, IRM – ne montraient pas grand chose si ce n’est une mini fissure au ménisque et une rotule un peu décalée). Quand je mange du chocolat au lait, ou des aliments à base de lait ou crème, je me retrouve fréquemment le soir ou le lendemain avec des douleurs similaires à ce que je ressentais petite vers l’âge de 7-10 ans. Ah le lait, que du bonheur. Si j’avais su à l’époque, ça m’aurait évité pas mal de soirée en pleurs où je n’arrivais pas à trouver le sommeil à cause de ces satanées douleurs. Et pour en revenir au but de tout ça (remanger de tout), parce que ce n’est pas juste un craquage ou un ras le bol, c’est simplement que je me suis enfin décidée à faire la prise de sang pour tester mes intolérances alimentaires. J’ai opté pour un test ImuPro complet (le plus cher du marché) afin d’avoir un résultat le plus représentatif possible. Mais pour ne pas biaiser le résultat, il fallait que je remange de tout, car passé 6 mois d’éviction d’un aliment, les marqueurs ne sont plus aussi fiables. A plus de 500 balles le tube de mon sang (et en plus je déteste les prises de sang, et mon infirmière préférée est en vacances jusqu’à mi-Août, je vais décéder !!) ça vaut le coup de se refaire plaisir sur l’alimentation pendant quelques temps, vous ne trouvez pas ? 😀 Et puis bon je sentais que ça allait mieux mais j’avais toujours de petites douleurs récalcitrantes et je me dis que je dois être intolérante à un aliment à la con que je suis incapable de détecter seule, donc ça vaut peut-être la peine de mettre 500 balles pour ce test si je peux me sentir bien mieux après. Et donc pouvoir arrêter complètement le méthotrexate (je prends toujours 10mg). Et pouvoir faire un petit frère à ma fille… Bref :). Je suis un peu pressée et les résultats sont toujours longs à se faire sentir c’est frustrant… Sinon je n’ai pas vu bien beaucoup d’effet de mes compléments alimentaires et mon traitement homéopathique. J’ai arrêté d’en prendre du coup. Je termine juste encore mon flacon d’iode pour ma thyroïde.

En conclusion, ça avance, ça recule, ça avance, mais il y a une cohérence :). J’espère trouver le bout du tunnel un jour.

Rapport à la musique

Juste une petite réflexion comme ça, en passant, avant d’aller faire dodo…

J’ai choqué une copine tout à l’heure dans la voiture (pas ma voiture), il y avait la radio et les 3 copines chantaient à tue-tête le hit qui passait… une fois la chanson finie, le présentateur a dit le nom du chanteur : Kendji Girac (oh god j’ai dû chercher sur Google pour savoir comment ça s’écrit ! On a pas idée de s’appeler comme ça déjà, bordel !)… et j’ai dit « ah ok c’est donc ça Kendji » parce que oui j’avais déjà entendu ce nom (le fils d’amis à nous est ultra fan de ce mec) et d’ailleurs il avait dû nous le faire écouter une fois, mais je ne reconnaissais pas du tout et n’aurais jamais su mettre un nom sur ce que j’écoutais. Bref vous l’avez compris, je n’écoute pas du tout ce type de musique haha. Et ma copine se retourne vers moi, interloquée : « quoiiiii tu connais pas Kendji ??? » Bahhh non… « mais t’écoute quoi comme radio ??? » Bahhh j’écoute pas de radio en fait… « quoiiiii ??? mais t’écoute quoi dans ta voiture ??? » Bahhh j’écoute de la musique quoi, des CDs » et elle m’a jeté un air qui voulait dire « ohhhh puuuutinnnnn mais tu sors de quelle planète toi ??? ». J’étais morte de rire :D.

Bon j’avoue c’est pas la première fois qu’on me fait ce genre de remarque et ça choque en général tout le monde dans la population non-métal d’entendre qu’il y a encore des gens qui achètent des CDs ! Bah oui, j’aime bien avoir le boitier avec le livret, les paroles, l’objet quoi. Alors oui ça va complètement à l’encontre des grands principes que j’essaye de me fixer mais auxquels je n’arrive pas du tout à me tenir, « l’Art de l’Essentiel », ne pas trop s’attacher au matériel, se séparer de tout ce qui nous encombre etc. Mais bon je n’en achète pas beaucoup. Peut-être 4-5 dans l’année, vraiment les artistes/groupes que j’adore, mes gros coups de cœur. Mon homme est pire que moi sur le craquage compulsif d’achat de CDs… (on se rassure comme on peut).

Et puis quand vient la question de « mais t’écoute rien d’autre que du métal ?? » bah si, plein de trucs, mais rien de « commercial » ou autrement dit, « sans âme ». Je déteste par dessus tout les artistes qui n’en sont pas vraiment. Ceux qui font que chanter un texte qu’on a écrit pour eux, sur de la musique qu’on a composé pour eux, jouée par des musiciens qui ne font même pas partie du groupe, qui n’ont pas le loisir de jouir du statut de « guitariste de tel groupe » etc. Bref, j’aime les artistes qui se démerdent seuls (ou en groupe), qui composent, qui écrivent leurs textes, qui transmettent quelque chose qui vient d’eux, de leur cœur.  En fait c’est comme pour les gens, je recherche des personnes qui ont profondeur, qui ont quelque chose de beau à partager et qui ne se contentent pas de quelque chose de superficiel à montrer aux autres pour se faire mousser.

Donc si, ma playlist est très variée, du métal au classique en passant par la musique celtique, le folk, le blues, quelques exceptions de chanson française. Et bien sûr quelques souvenirs d’enfance ou d’adolescence dont j’ai un peu honte mais que j’assume tout de même, parce que j’aime la nostalgie malgré tout :). Mais voilà. La radio, très peu pour moi. Et puis c’est comme la TV, quel intérêt de se gaver les oreilles de pub du matin au soir ??? Non, vraiment, je préfère choisir ce que j’écoute ou regarde :).