Rapport à la musique

Juste une petite réflexion comme ça, en passant, avant d’aller faire dodo…

J’ai choqué une copine tout à l’heure dans la voiture (pas ma voiture), il y avait la radio et les 3 copines chantaient à tue-tête le hit qui passait… une fois la chanson finie, le présentateur a dit le nom du chanteur : Kendji Girac (oh god j’ai dû chercher sur Google pour savoir comment ça s’écrit ! On a pas idée de s’appeler comme ça déjà, bordel !)… et j’ai dit « ah ok c’est donc ça Kendji » parce que oui j’avais déjà entendu ce nom (le fils d’amis à nous est ultra fan de ce mec) et d’ailleurs il avait dû nous le faire écouter une fois, mais je ne reconnaissais pas du tout et n’aurais jamais su mettre un nom sur ce que j’écoutais. Bref vous l’avez compris, je n’écoute pas du tout ce type de musique haha. Et ma copine se retourne vers moi, interloquée : « quoiiiii tu connais pas Kendji ??? » Bahhh non… « mais t’écoute quoi comme radio ??? » Bahhh j’écoute pas de radio en fait… « quoiiiii ??? mais t’écoute quoi dans ta voiture ??? » Bahhh j’écoute de la musique quoi, des CDs » et elle m’a jeté un air qui voulait dire « ohhhh puuuutinnnnn mais tu sors de quelle planète toi ??? ». J’étais morte de rire :D.

Bon j’avoue c’est pas la première fois qu’on me fait ce genre de remarque et ça choque en général tout le monde dans la population non-métal d’entendre qu’il y a encore des gens qui achètent des CDs ! Bah oui, j’aime bien avoir le boitier avec le livret, les paroles, l’objet quoi. Alors oui ça va complètement à l’encontre des grands principes que j’essaye de me fixer mais auxquels je n’arrive pas du tout à me tenir, « l’Art de l’Essentiel », ne pas trop s’attacher au matériel, se séparer de tout ce qui nous encombre etc. Mais bon je n’en achète pas beaucoup. Peut-être 4-5 dans l’année, vraiment les artistes/groupes que j’adore, mes gros coups de cœur. Mon homme est pire que moi sur le craquage compulsif d’achat de CDs… (on se rassure comme on peut).

Et puis quand vient la question de « mais t’écoute rien d’autre que du métal ?? » bah si, plein de trucs, mais rien de « commercial » ou autrement dit, « sans âme ». Je déteste par dessus tout les artistes qui n’en sont pas vraiment. Ceux qui font que chanter un texte qu’on a écrit pour eux, sur de la musique qu’on a composé pour eux, jouée par des musiciens qui ne font même pas partie du groupe, qui n’ont pas le loisir de jouir du statut de « guitariste de tel groupe » etc. Bref, j’aime les artistes qui se démerdent seuls (ou en groupe), qui composent, qui écrivent leurs textes, qui transmettent quelque chose qui vient d’eux, de leur cœur.  En fait c’est comme pour les gens, je recherche des personnes qui ont profondeur, qui ont quelque chose de beau à partager et qui ne se contentent pas de quelque chose de superficiel à montrer aux autres pour se faire mousser.

Donc si, ma playlist est très variée, du métal au classique en passant par la musique celtique, le folk, le blues, quelques exceptions de chanson française. Et bien sûr quelques souvenirs d’enfance ou d’adolescence dont j’ai un peu honte mais que j’assume tout de même, parce que j’aime la nostalgie malgré tout :). Mais voilà. La radio, très peu pour moi. Et puis c’est comme la TV, quel intérêt de se gaver les oreilles de pub du matin au soir ??? Non, vraiment, je préfère choisir ce que j’écoute ou regarde :).

Publicités

Test personnalité et découverte de soi

introvert 2J’ai refait récemment le test de personnalité 16personalities qui est juste absolument génial et je vous le conseille vraiment pour approfondir votre connaissance de vous-même et passer des entretiens d’embauche par exemple car il met bien en avant vos qualités et vos faiblesses par exemple.

Pour ma part j’ai toujours été « timide », c’est le mot qu’on utilisait le plus souvent pour parler de moi lorsque j’étais petite. J’étais réservée et parfois tellement apeurée à l’idée de parler aux gens que je ne connais pas, qu’il m’est arrivé quelques bricoles un peu cocasses enfant (genre faire pipi dans la culotte de peur de demander à aller aux toilettes etc). Du coup à force de l’entendre dire, on le devient de plus en plus et on se replie dans cette coquille finalement confortable en se disant « je suis comme ça c’est tout, tant pis ». Durant mon adolescence et mes études j’ai eu des phases parfois très compliquées car peu de confiance en moi, beaucoup d’incertitudes dans mon orientation, la peur de se tromper en allant à l’encontre de ce que veulent mes parents pour moi (que mon bien on est d’accord :D). Donc je me suis un peu enfermée dans une mini dépression qui n’arrangeait pas les choses, du genre « j’aime personne, de toute façon personne ne m’aime ». Puis quand j’ai mis un pied dans le monde du travail ça a commencé à changer. Parce que j’ai découvert la vraie vie, j’étais entourée de personnes matures (contrairement à l’école où je ne me suis jamais beaucoup entendue avec les gens de mon âge, trop immatures et inintéressants à mon goût), intéressantes et qui ne me prenait pas pour de la merde. J’ai commencé à monter en compétences, à être respectée dans mon travail, et ça c’est hyper bénéfique ! Je pense que ça m’a sauvé quelque part. Du coup je me suis redécouverte ! Je prends du plaisir à tisser des liens avec les gens, à bavarder même avec des gens que je connais peu, à m’ouvrir au monde, à pouvoir assumer des présentations devant un certain nombre de personnes, même avec beaucoup d’improvisation, je me découvre une certaine passion pour la transmission de connaissances (formations), chose que j’aurais trouvé inimaginable quelques années plus tôt.

Du coup en faisant ce test de personnalité (je suis Avocat INFJ-T) je retrouve tout à fait mes besoins en tant qu’introvertie (et non juste « timide » qui est très réducteur), mes besoin de m’isoler parfois, mais ma force de comprendre les gens et les émotions, de savoir déceler assez vite si ça va coller avec une personne ou pas, j’ai une certaine intuition que n’ont pas forcément les gens plus extravertis. Quand quelque chose me tient à cœur je sais aller au bout et mettre tout en oeuvre pour y arriver. J’ai une envie profonde de servir à quelque chose dans ce monde que je ne comprends pas toujours et qui a aussi tellement de mal à me comprendre. Je fais visiblement partie des « moins de 1% de la population » qui a ce type de personnalité, donc je comprends mieux mon sentiment de solitude et d’isolement que j’ai pu ressentir tout au long de mon enfance et adolescence. Je suis juste pas « câblée » de la même manière que la plupart des gens, c’est tout. Avec le temps j’ai rencontré des gens un peu comme moi, qui m’ont fait grandir et comprendre énormément de choses et ça fait un bien fou. J’ai aussi découvert le groupe facebook « Introvert Nation » qui est juste génial et j’ai enfin l’impression d’être moins seule. L’image ci-dessus vient de ce groupe FB et elle reflète assez bien l’histoire de ma vie :D. J’ai un conjoint qui n’est pas du tout câblé pareil (même tout l’inverse sur certains points) alors c’est assez compliqué parfois à vivre car finalement j’ai du mal à communiquer avec lui sur mes émotions et il a du mal à les comprendre quand j’essaye du mieux que je peux de le faire. Mais j’avance, je fais mon chemin petit à petit. Et je crois qu’avec le temps je m’accepte mieux :).

Séjour à Center Parcs

Je n’ai pas beaucoup le temps pour écrire en ce moment mais ce ne sont pas les idées qui manquent. Fin Septembre nous avons passé un gros week-end à Center Parcs en famille et je voulais vous en parler.

Nous étions 12 (avec les enfants) donc nous avons loué un cottage VIP 12 personnes => le seul Center Parcs permettant d’avoir un seul cottage pour autant de monde est celui des Trois Forêts en Lorraine. Un peu loin pour nous qui venons de la région Lyonnaise, mais un petit retour aux sources pour moi qui suis originaire de là-haut. Ma meilleure amie ayant bossé là-bas un été, j’avais eu l’occasion d’y aller pour une journée/nuit et c’était franchement sympa.

Premier bémol avant même de partir : notre cottage se trouve au bout du monde et pas moyen de faire jouer la carte du supplément pour se rapprocher de l’AquaMundo car c’est un weekend assez chargé et le site est blindé ! Depuis la première fois où j’y avais mis les pieds, ça s’est sacrément agrandi et développé !! Du coup ça semble vraiment très loin, surtout avec deux enfants en poussette, mais bon on fera avec. Deuxième bémol mais bon on sait où on met les pieds : le prix. Evidemment tout coûte une fortune là bas. Et encore on a pu bénéficier d’un prix CE avec une réduc intéressante. Mais ça chiffre quand même à plus de 1000€ les 4 jours. Vous me direz, divisé par 12 c’est relativement abordable. Pour y aller entre copains c’est même idéal je dirai. Mais en famille avec le prix divisé par 3 c’est un peu plus douloureux. M’enfin on ne se permet pas ce genre de plaisir tous les ans non plus. Pour le coup on fêtait les 70 ans de mes beaux-parents donc c’était une occasion suffisante pour craquer !

Une fois arrivés dans notre cottage par contre ce fut la grosse surprise. On était loin de tout, certes, mais du coup dans une partie assez récente du site et donc fraîchement construite / pas dégradée. Le cottage est MAGNIFIQUE ! Pas d’autres mots ! Immense aussi. Il y a une immense pièce de vie avec une table 12 personnes, une cuisine américaine avec un bar, un frigo d’américain (double, 4 espaces dont 3 frigos et 1 congélateur). Comme c’est un VIP nous avons tout qui est fourni (vaisselle, produits de vaisselle & douche, serviettes, draps etc) y compris le ménage ce qui est plutôt pratique quand on ne veut pas trop se prendre la tête. Il y a 6 chambres (plus ou moins grandes) et 5 salles de bain (plus ou moins bien équipées, dont une avec Sauna, une avec Hammam, 2 avec baignoire balnéo). Le cottage est équipé de 2 lits parapluie (attention de format un peu étrange, carré comme un parc plus qu’au format lit classique, du coup compliqué pour y ajouter un drap), 2 chaises hautes et des réducteurs pour les toilettes dans chaque WC ainsi que des marche-pieds dans chaque salle de bain. C’est plutôt confortable aussi quand y vient avec des ptits loups. Le site est composé d’un milliard d’aires de jeux disséminées un peu partout (dont quelques une à proximité de notre bout du monde et ça c’est cool pour les enfants).

Au centre, vers l’AquaMundo, il y a plein d’activités mais la plupart sont payantes et assez chères. Mais pour un gros weekend il est tout à fait possible de se contenter du gratuit sans s’ennuyer pour autant. La piscine est gratuite et trèèèèès chouette, il y a 4 immenses toboggans, 2 pour les grands enfants et 1 pour les petits si je me souviens bien. Une rivière « sauvage » bien marrante à faire à plusieurs, pour faire la course et se prendre des maxi bleus de partout quand on est propulsé sur les bords haha. Une rivière douce avec juste du courant et des jets d’eau. Une partie extérieure chauffée. Des bains bouillonnants. Un espace avec des vagues artificielles. Une maxi aire de jeux trop cool pour les n’enfants mais finalement la nôtre était vraiment trop petite parce que ça t’arrose de partout (tu te prends des sceaux d’eau sur la tête de manière assez inattendue et ça a traumatisée notre sauterelle haha). En tout cas moi j’ai adoré c’était vraiment un retour en enfance le temps d’un weekend.

Le gros point négatif reste les déplacements. Quand on est près du centre c’est top. Quand on est loin, on a vite fait de passer une bonne demie heure voire 45min en temps de trajet. La politique du site est de ne pas utiliser sa voiture, on les gare dans des parkings sur les extrémités et on y touche plus. Donc 3 options : à pieds (pour nous : 20min de marche rapide, plutôt 30 avec une poussette sur les chemins de forêts et cailloux peu praticables), en vélo (soit on a prévu le coup et emmené les siens et il fait beau, auquel cas c’est top, soit on peut en louer à prix d’or), ou en navette (bus ou petit train). On avait pas du tout prévu les vélos. Du coup en navette c’est juste la misère : il y a du monde donc elle est vite blindée, elle ne passe que 2 fois par heure au mieux, 1 fois par heure sur les moments de creux !! Et la limitation de vitesse est de 30 km/h sur tout le site !! Elle s’arrête à tous les arrêts et fait le tour du site par la grande boucle (elle ne prend pas les raccourcis à travers la forêt) dans un seul sens !! Donc il faut vraiment s’organiser pour que ça ne soit pas une énoooorme perte de temps. J’avoue qu’à des moments on a grugé et pris la voiture pour se rapprocher de la piscine mais bon à 12 c’est pas toujours très pratique ! Du coup combiner ceci à un enfant de moins de 3 ans (2 avec la cousine) qui fait encore la sieste mais qui est complètement décalqué parce qu’il se couche plus tard que d’habitude et se lève un peu tard, du coup refuse de faire la sieste (on attend pour rien) puis est fatiguée et s’endort dans le bus sur le chemin de la piscine, du coup a froid parce qu’il n’a pas voulu prendre le goûter non plus…. Bref il y a eu quelques petits moments compliqués et tendus. Mais vite effacés par des moments de rigolades dans les aires de jeux ! Et tout est prévu pour que les parents puissent suivre les ptiots donc c’est vrai régal de pouvoir retrouver les joies de notre enfance !

Voilà globalement mon expérience à Center Parcs. Je pense que j’y retournerai avec grand plaisir, mais en réservant un peu plus tôt et en prenant le supplément choix de l’emplacement pour être plus près du centre. La période choisie était très bien car encore à peu près beau et bon sans pour autant avoir le rush de l’été au niveau fréquentation (même si finalement c’était quand même un gros weekend bien chargé). Et le coup du cottage VIP est un vrai plus ! Je pense que c’est idéal avec des enfants plus grands (5-6 ans ils commencent à mieux en profiter et du coup nous aussi car on est moins liés aux aléas de la sieste et compagnie). Le petit bonus pour nous a été d’avoir la meilleure chambre, la plus grande pour pouvoir caser un des lits parapluie, et celle avec baignoire balnéo, mais qu’au final notre fille a absolument voulu dormir avec ses cousin/cousine plus grands donc plutôt cool :D.

Communication Non Violente

J’avais déjà plongé dans le monde hyper intéressant du développement personnel et des relations aux autres avec le super bouquin Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus de John Gray qui m’a beaucoup aidé à comprendre certaines réactions de mon homme et à prendre conscience que je m’exprime mal et qu’il n’est souvent pas capable de comprendre (deviner en fait) ce que je voudrais qu’il fasse. Typiquement LE truc que je retiens de ce bouquin c’est que nous les femmes nous avons tendance à demander quelque chose de cette manière « tu pourrais stp faire ça ? » alors que les mecs interprètent cette phrase comme « est-ce que tu es capable de faire ça ? » et ils ont donc tendance à répondre « oui » dans le sens « bien sûr que j’en suis capable » mais ne vont donc pas forcément le faire ou du moins pas tout de suite. Et même s’ils le font, ils ont l’impression qu’on ne leur fait pas confiance. Alors que nous avons juste l’impression d’utiliser une forme de politesse très adaptée à la situation. En fait il faudrait qu’on s’exprime « voudrais-tu faire ça pour moi ? » et ils seraient ravis de le faire pour nous faire plaisir. En fait ceci n’est pas franchement une différence homme-femme fondamentale, c’est juste une composante de la communication non violente qui s’applique donc à tout le monde.

Un ami m’a prêté le livre  Les mots sont des fenêtres (ou des murs) : Introduction à la communication nonviolente de Marshall Rosenberg. Et j’ai donc pu prendre conscience d’encore plus de choses. La prise de conscience est bien sûr le première étape seulement, mais elle est probablement une des plus importantes dans le processus. La seconde étant la mise en pratique de tous les principes. Celle-ci est très difficile et j’avoue que je n’y arrive pas encore. Je suis un peu dans l’entre-deux à me dire « putin mais fallait dire un truc du genre ça plutôt que ce que je viens de dire ». Bref j’y pense toujours trop tard. Mais ça viendra peut-être un jour. Ce bouquin est donc génial dans le sens où il nous montre toutes les réactions qu’on a qui sont mauvaises : jugement de l’autre, comparaisons, donner des conseils, dire ce qu’on ferait si on était à sa place, imposer notre vision de la vie aux autres etc. J’ai bien compris la théorie. Par contre j’ai encore beaucoup de mal à voir comment je peux appliquer ça à mon enfant par exemple. Autant avec mon conjoint, la famille, les amis, les collègues je vois très bien. Autant avec ma fille de 2 ans et demi qui est une vraie tête de mule, je suis complètement perdue.

Dans l’idéal il faudrait observer la situation et la décrire (sans juger), dire ses sentiments par rapport à cette situation, définir nos besoins immédiats, et demander à l’autre quelque chose en actions positives (pas de négation) et claire (pas de mots vagues ou interprétable d’une manière différente de la notre).

Sauf que typiquement ma fille me fait des crises pour tout et n’importe quoi, elle dit non à tout, refuse de coopérer pour plein de choses, veut tout faire toute seule et sans aide (alors qu’elle n’y arrive pas toujours) etc. Une belle crise des 2 ans (terrible two) mais carabinée. Quand j’essaye de formuler en CNV (comm non violente) un « on va changer la couche » par exemple, ça donne un truc du genre « il y a un énorme caca qui pue dans ta couche (observation), je me sens incommodée par l’odeur et j’imagine que toi aussi (sentiment), j’ai vraiment besoin de savoir tes fesses propres pour éviter les irritations (besoin), voudrais-tu venir avec moi pour que je te change la couche ? » enfin bon ce n’est qu’un exemple et OK sur le moment et sans y avoir beaucoup réfléchi je le formule certainement maladroitement. Mais n’empêche que quand j’essaye d’expliquer les choses, de lui donner envie de m’écouter et de m’aider, elle s’en contre-fout mais royal ! Et quand c’est sur des points aussi critiques que le changement de couche (avec caca qui risque de déborder d’une minute à l’autre) ou le matin où il faut sortir du lit, aller manger, s’habiller, mettre ses chaussures et partir chez la nounou parce que sinon maman va être en retard au travail etc. ou le soir où il faut aller se coucher (parce que quand on la met au lit à 20h30, parfois à 21h30-22h elle ne dort toujours pas et lendemain matin on se lève à 6h30), dans ce genre de situations, on n’a pas toujours le temps d’expliquer et d’en faire des tonnes, et quand même quand on prend le temps de le faire on constate que ça ne change rien au problème ! Du coup on s’énerve d’autant plus ! Et on entre dans un cercle vicieux de « violence » verbale voire physique (sans aller jusqu’à la fessée mais je suis très souvent obligée de la tirer, de l’emmener de force, de la tenir fermement pour qu’elle ne se retourne pas pendant le changement de couche ou qu’elle ne me mette pas des coups de pieds etc). Quand on a le temps, je la laisse faire, je lui explique puis je la laisse comprendre par elle même, puisqu’elle veut tout expérimenter. Mais quand on n’a pas le temps c’est très compliqué ! Du coup moi qui voudrais tant lui inculquer une éducation bienveillante sans cris ni heurts, bah je suis quotidiennement dans l’échec. Je suis sans arrêt en train de me battre avec elle, de lutter. Il ne faut pas juger les enfants (je pourrais aisément cataloguer ma fille de « pas facile », « têtue » etc) mais quand on a toutes les billes en main et toutes les soi disant bonnes méthodes pour y arriver et qu’on y arrive pas, à un moment donné on finit par se dire « soit c’est l’enfant le problème, soit c’est le parent », donc on culpabilise, on s’en veut, on se demande ce qu’on fait mal etc. J’avoue parfois ne plus trop savoir comment faire. La crise dure depuis ses 18 mois. Certains parents me disent qu’il y a la crise des 2 ans puis des 3 ans puis des 4 ans etc alors je prends peur : est-ce que ça finira un jour par se calmer ? Est-ce que ce n’est qu’une question d’âge et de période ? Est-ce que c’est une question de caractère ? Elle ne se laisse pas faire c’est très bien, elle est comme maman oui d’accord, mais avec nous on aimerait tellement que ce soit simple. Est-ce qu’un petit frère calmerait le jeu ? La responsabiliserait et lui ferait du bien ou tout l’inverse ? Est-ce que l’entrée à l’école la calmera face à une autorité différente ? En tout cas je sais qu’avec la nounou ou avec ses grands parents elle est adorable et pas du tout dans l’opposition comme elle peut l’être avec nous. Donc il y a un espoir. Notre fille est adorable. Sauf avec nous. La joie d’être parents quoi ! Faites des gosses qu’on dit haha.

Bon l’article partait d’un bon sentiment mais je crois que j’ai beaucoup dérivé :).

 

Lecture

J’adore lire, même si je n’ai plus bien le temps d’y consacrer mes soirées. Enfin en fait hormis le fait qu’un enfant soit prenant et fatiguant, je suis aussi beaucoup happée par le net, facebook et pas mal de conneries hyper chronophages et inutiles. Mais de temps en temps quand je tombe sur un super bouquin, je peux y passer mes soirées. C’est le cas notamment avec un auteur que j’ai récemment découvert et que j’adore ! Michel Bussi. Ce sont les dames de la bibliothèque de mon village qui m’ont incitée à découvrir cet auteur. J’étais hyper sceptique parce que j’ai des goûts assez peu communs en matière de lecture (tout comme en musique film ou série d’ailleurs), et les dames en questions ont un certain âge donc je m’étais dit « impossible qu’on aime les mêmes choses ». Et finalement c’est une super belle surprise ! C’est un joli mix entre du policier/polar/roman avec plein de rebondissements et un suspense de fou ! En gros entre le début et la fin on imagine la fin et on change d’avis 36 fois au cours du livre. Et à la fin on se dit « nonnnnnnn ??? » parce que jamais on aurait pu imaginer l’issue de l’histoire ! Pas du tout un truc téléphoné d’avance quoi.

J’ai lu  :

  • Un avion sans elle => une histoire de crash d’avion où un bébé est retrouvé vivant et deux familles se disputent la garde.
  • Gravé dans le sable (réédition de Omaha Crimes) => une histoire de débarquement en Normandie et de dette d’ancien soldat.
  • Maman a tort => une histoire d’un gamin qui raconte que ses parents ne sont pas ses parents.
  • Le temps est assassin => une histoire d’accident de voiture en Corse et de comprendre le passé des années plus tard.
  • Nymphéas noirs => une histoire de femmes et de meurtres sur fond de peinture (je viens de le commencer).

Sinon mes goûts en terme de lecture sont assez variés. J’adore ce genre de livres :

Les Aventuriers de la Mer – Robin Hobb
Lady Pirate – Mireille Calmel
Les Enfants du Titanic – Élisabeth Navratil
Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée – Christiane Felscherinow

 

Quelques nouvelles du front

Après une période un peu difficile, je sors enfin la tête de l’eau.

Émotionnellement j’ai été pas mal perturbée ces derniers mois à cause du mariage de mon frère. Pour résumer : j’ai toujours été super proche de mon frère, 2 ans plus jeune que moi. Mais depuis qu’il a un enfant (depuis 1 an à peu près) c’est très compliqué entre nous. Il y a eu pas mal de prises de bec pour des conneries, des remarques de ma part qu’ils ont mal pris (lui et ma belle sœur avec qui je m’entendais également très bien) alors que c’était uniquement dans le but de partager mon expérience de maman avec lui, des malentendus via un téléphone arabe entre ma mère mon frère et moi. Ma mère étant très maladroite dans ses paroles, elle a fait croire à mon frère que j’étais jalouse de certaines choses alors qu’en fait pas du tout… Du coup c’est tendu entre mon frère et moi depuis un moment, et il m’a donc tout naturellement laissée à l’écart de pas mal d’événements liés au mariage (je n’ai pas été invitée à l’enterrement de vie de célibataires, je n’ai pas été impliquée dans aucun préparatifs du mariage… Du coup forcément ça s’est mal passé et je l’ai mal vécu. En plus du fait d’en avoir très peu profité parce que ma fille a été difficile ce jour-là (comme beaucoup d’autres). J’ai crevé l’abcès avec mon frère en lui écrivant un long mail pour expliquer comment j’ai vécu les choses ce jour là et tous ceux d’avant. Il m’a répondu en m’expliquant également ce qu’il avait sur le cœur. Je ne sais pas si on arrivera à vraiment tourner la page et recommencer une relation comme avant, mais en tout cas ça m’a fait du bien de vider mon sac !

Les 2-3 dernières semaines ont été également compliquées sur le plan de la santé. Ma fille a été malade tout d’abord, une grosse semaine de fièvre plus ou moins inexpliquée. A osciller entre 38 et 40°C, avec une petite angine (boutons blancs au fond de la gorge). Le médecin ne savait pas poser un diagnostic clair (début de varicelle, début de pied-main-bouche dont il y avait une épidémie à ce moment-là, ou juste angine). Sachant qu’elle ne se plaignait pas du tout de la gorge mais juste d’un mal de tête (pas étonnant vu la fièvre) et de temps en temps d’un mal de ventre. Au bout de 5 jours toujours rien de plus évident, quelques plaques rouges sur les pieds mais plutôt une réaction virale qu’un pied-main-bouche. Heureusement ça a fini par passer (sinon il aurait fallu entamer toute une batterie de tests à l’hôpital). Et dans la foulée c’est moi qui suis tombée malade. Un mal de crâne d’abord gentillet (qui passait à peu près avec un doliprane) puis un truc de fou ! Une douleur hyper localisée sur le haut du crâne côté gauche (au dessus de l’oreille, à me demander au début si c’était pas une otite), qui agit par intermittence comme des coups de poignards. Difficile à faire passer avec le doliprane. Dimanche j’en pouvais plus de ces douleurs de fou, j’ai fini par appeler le samu (car j’avais de la fièvre aussi, un petit 39°, et avec mon traitement il faut visiblement s’affoler et consulter). Ils m’ont dit de me diriger vers un médecin de garde tout de suite. Donc j’ai été faire la queue pendant 4h au service médecin de garde de l’hôpital. Ce n’est pas les urgences mais un peu pareil au final en terme d’attente. On m’a diagnostiqué une angine (la même que ma fille, idem peu douloureuse), une double otite et la fièvre qui me faisait mal à la tête (on m’a expliqué que mon traitement abaisse mes défenses immunitaires pour que mes anticorps arrêtent de m’agresser – mais que du coup j’ai aussi des réactions plus faibles face aux virus et maladies, donc un petit 38° sous Imeth = un 40° sur quelqu’un de « normal »). Voili voilou ! J’ai eu droit à ma petite semaine d’arrêt maladie pour m’en remettre et ce n’était pas de trop ! Je viens tout juste de m’en remettre ! Evidemment qui dit une semaine d’arrêt dit galère indescriptible au boulot à mon retour ! Déjà que je suis sous l’eau toute l’année, une semaine off et voilà le retour des 400 mails non lus et sujets en retard…. Que du bonheur !

J’avais aussi mes douleurs qui étaient revenues depuis le début du printemps avec le rhume des foins (et les perturbations émotionnelles). Depuis quelques jours ça s’est calmé, je recommence à être bien physiquement et ça fait vraiment plaisir. Je pense que le lien avec le rhume des foins était vraiment réel ! J’espère que l’année prochaine ça sera moins violent ! Sinon je continue toujours mon régime strict sans lait sans gluten et céréales mutées. Aucun écart de mon plein gré (bien sûr à mon insu c’est possible que j’ai ingéré par ci par là quelques ingrédients illicites mais je ne pense pas tant que ça). J’attends 1 an de régime strict (en Octobre) pour m’octroyer quelques folies/écarts dans l’année. J’attends également encore 1 mois ou 2 pour voir si mes douleurs sont vraiment parties pour de bon et j’essayerai de me lancer dans l’arrêt (ou la diminution dans un premier temps) de mon traitement.

Niveau poids je suis à -20kg (limite -21kg avec ma petite semaine où j’ai été malade et où je mangeais peu du coup). Le dernier jean que je me suis acheté est un Skinny Taille 38 !!! Truc de dingue ! 15 ans que ça ne m’était pas arrivé (et les skinny n’existaient pas à l’époque haha). Je me sens mieux, je me sens bien ! Mais n’empêche que je rêve déjà de mon futur écart haha probablement une bonne pizza ou une tartiflette cet hiver !