Pills

Ayé j’ai reçu toutes mes petites boîtes de gélules. Du coup je « mange » quotidiennement :

2 gélules probiotiques
2 gélules chlorophylle
4 gélules curcuma
2 cachets d’iode
5 granules homéopathiques le matin
5 granules homéopathiques le soir
2 cuillères de D-mannose dans de l’eau

En plus de mon traitement habituel hebdomadaire de méthotrexate & acide folique.

Moi qui déteste avaler des cachets… pff… dur dur… J’essaye de les répartir un peu dans la journée quand je peux, mais au boulot c’est pas évident d’y penser….

Pour l’instant je ne vois pas spécialement d’effet à tout ça. Je ne me sens pas spécialement mieux. Ni pire d’ailleurs. A voir sur du long terme.

Publicités

Thyroïde (suite) et premier écart !!

Résultat du test d’iode => carence pas loin d’être sévère.

Du coup l’homéo m’a prescrit TSH / T3 / T4 libre pour voir si la thyroïde n’est pas déjà en galère… Mais non ! Ouf ! J’avais tellement peur de me taper encore une maladie pourrie supplémentaire ! Mes taux sont corrects.

J’ai donc passé ma petite commande de curcuma hautement biodisponible (pour gérer mes (légères) douleurs du moment sans réaugmenter les doses de méthotrexate) et d’iode. Et me voilà à nouveau plus pauvre de 130€ arghh.

Et au fait : samedi j’ai fait mon premier écart alimentaire à mon régime strict Seignalet depuis maintenant 1 an et 3 mois. Ce n’était pas prévu ni prémédité. J’avais d’ailleurs imaginé bien plus intéressant et orgasmique comme premier écart. Mais j’ai craqué, faible femme que je suis haha. Mon homme a ouvert un paquet de fromage à raclette de supermarché (même pas bio en plus !) lors de notre dernière crêpes-party et je me suis dit « allez soyons fou ! » Je me suis fait 2 petites crêpes au fromage à raclette. Bah déjà j’étais un peu déçue ! Le fromage à raclette c’est loin d’être mon fromage préféré, c’est même plutôt fade. Surtout un de supermarché. Et en fait, ça ne m’avait pas tellement manqué que ça. Je me voyais verser ma larme tellement c’est bon de remanger du fromage et tout… mais non. Pas pour la raclette en tout cas. J’ai plus envie d’une bonne tartiflette ou d’un bon St Félicien ! Je voulais d’abord attaquer par du fromage de chèvre ou brebis histoire de pas attaquer direct le plus allergène (vache), mais bon… au final je n’ai pas abusé sur la quantité (2 pauvres tranches) de peur des effets… Et franchement ça va. C’était samedi, on est mercredi, je vais bien. Pas eu d’effet négatif ni sur le moment, ni le lendemain, ni aujourd’hui. Quelques légères douleurs, mais c’est un peu mon quotidien en ce moment avec des hauts des bas, donc difficile de dire si la raclette a fait son effet ou pas. Je vais attendre un moment avant de tester autre chose, car je pense que la fréquence fait plus de mal que la quantité. Mais si ça se trouve le fromage ça pourra repasser sans trop de souci, à voir. Je ferai assez facilement une croix sur mon lait du matin car j’ai trouvé une bonne alternative avec le lait de riz. La crème c’est vrai que de temps en temps ça ferait plaisir. Mais c’est surtout le fromage qui me manque.

Et puis dans quelques temps j’essayerai les céréales…

Et un jour les deux en même temps, une bonne pizza :D.

Sinon j’ai attaqué aussi une cure de chlorophylle là (en gellules) pour décrasser mon corps (même si avec le sans lait sans gluten ça a l’air d’aller, j’ai pris zéro gramme pendant les fêtes en bouffant du foie gras à chaque repas presque…) mais c’est surtout pour éliminer les petits coquins genre E. coli en l’occurrence qui revient m’embêter avec une infection urinaire tenace (mais pas trop violente) qui refuse de s’en aller malgré l’homéopathie, le tea tree, le cranberry et les tisanes (pour boire plus d’eau). Et non je n’ai pas envie de prendre d’antibio, j’en ai marre de pourrir mon corps. Au passage je suis très contente de mon Contigo (thermos à tisane que j’utilise tous les jours au boulot). Il parait que la chlorophylle nettoie tout de la bouche à l’anus, alors on va voir. En tout cas je fais du caca vert :D. Et je complète avec du D-mannose, j’ai vu que c’était hyper efficace pour les infections urinaires (un sucre simple que le E. coli adore, il se fixe dessus et s’élimine par les urines). A voir si c’est top du top ou pipeau…

Thyroïde

Ma mère ayant des problèmes de thyroïde (Hashimoto) et ma grand-mère en ayant eu également de son vivant, j’essaye de faire un peu gaffe (test sanguin de temps en temps pour m’assurer que je ne développe pas la même chose, surtout qu’une maladie auto-immune peut parfois ramener des copains…). L’homéopathe m’a prescrit un test d’iode (iodurie du matin) en mode pipi dans le flacon car si ma thyroide manque d’apports en iode elle risque de se fatiguer avant l’heure. La petite surprise : 27euros pas remboursé ! Merveilleux, merci la médecine ! On rembourse un tas de trucs qui ne servent à rien voire nous rendent plus malade qu’on ne l’est déjà, et les trucs importants que dalle on peut se brosser ! Bref… Du coup BIM 23μg/L = déficit modéré en iode (20-49), à la limite du déficit sévère (<20). Je suis bonne pour me supplémenter en iode du coup, en plus du curcuma pour mes douleurs qui va déjà me coûter une blinde. La santé n’a pas de prix, certes… Mais faut quand même être un peu riche pour se soigner…

Rhumato VS Homéo

Cette semaine j’avais mon RDV bi-annuel avec ma rhumato et j’en ai profité pour prendre aussi un nouveau RDV avec l’homéopathe car j’ai à nouveau des douleurs depuis quelques semaines.

J’ai donc dit la vérité à ma rhumato (j’hésitais, je lui dis, je lui dis pas que j’ai baissé la dose sans lui en parler)… Je m’attendais bien sûr à sa réaction et pas manqué elle a mal pris le fait que je ne lui en ai pas parlé avant de réduire le méthotrexate. M’enfin…

Pour rappeler brièvement mon parcours : j’étais à 20 mg suite aux douleurs de l’hiver dernier. L’homéo m’a fait baissé à 15 pendant un mois puis à 10 pendant un mois… etc. Sauf qu’une fois à 10 j’ai à nouveau eu des douleurs donc j’hésitais à aller plus loin dans mon aventure. Beaucoup de frustration évidemment car j’attends avec beaucoup d’impatience de pouvoir arrêter ce poison et me lancer plus sereinement dans une grossesse. Entre temps le plan bébé est passé un peu à la trappe car j’ai également changé de boulot, donc la période d’essai n’est pas le moment le plus propice pour faire des grumeaux haha. Mes douleurs sont-elles dues au retour du froid & de l’humidité ? A la séance de massage de l’autre jour qui a pu réveiller des choses ? A quelque chose que j’ai mangé (j’ai eu des doutes sur certaines choses) ? Au fait d’avoir côtoyer les chats des beaux-parents pendant un WE entier (ça a réveillé mes allergies aux chats donc mon état inflammatoire) ? Bref je n’en sais rien. Version de la rhumato : ça met 4 à 6 semaines pour agir le métho, donc pareil pour baisser les doses, du coup je ressens juste l’effet de la baisse et en fait j’ai encore besoin du métho (et sous-entendu « votre régime sans lait sans gluten c’est de la merde, je vous l’avais bien dit »). Bon toujours est-il qu’à 10mg (depuis 2 mois) je vais quand même mieux qu’à 20mg l’année dernière. Ce sont des douleurs encore très tolérables même si ça m’empêche d’être complètement bien dans mes mouvements. Elle me conseille donc de repasser à 15mg. Et quand le désir de grossesse se fera sentir, elle me suggère d’arrêter brutalement du jour au lendemain les cachets plutôt que d’arrêter progressivement. Ça m’a un peu étonné car j’avais pas du tout ça en tête et au contraire tout le monde me faisait peur sur l’arrêt du métho (qui ne s’arrête pas « comme ça »). Et elle me dit on verra ce que ça donne. Soit ça se passe à peu près bien et c’est génial. Soit j’ai trop mal pour survivre et je peux gérer avec de petites doses de cortisones. Soit je ne gère pas du tout avec les petites doses de cortisone et dans ce cas là 2 options : soit je passe sous la biothérapie (des injections qui me font un peu peur et avec lesquelles soit disant on peut tomber enceinte mais quand on regarde les effets secondaires potentiels ils sont pires que ceux du métho….) et je tombe enceinte comme je veux. Soit j’abandonne le désir d’enfant (pour l’instant) et je reprends du métho… A voir…

Deuxième RDV : l’homéo. Lui me conseille de rester à 10mg pendant encore un bon mois et de prendre du curcuma en gélules en mode cure un peu corsée histoire de compenser le métho pour supprimer (ou atténuer) les douleurs et de voir si ça peut me convenir. Bon en soit OK mais ça va encore me coûter une blinde en oligomachins. La santé n’a pas de prix d’accord mais bon…. Ça va que j’ai changé de boulot et que je gagne plus haha. Bon en tout cas je vais tenter ça pendant un mois. Mais il m’a dit si au bout d’un mois ça ne me va pas il faut alors écouter la rhumato.

A voir comment ça évolue. Pour le moment j’ai l’impression que les douleurs se calment légèrement donc peut-être que ce n’était que passager. En attendant je n’ai toujours pas résolu mes problèmes avec mes parents toxiques. Ceci explique cela sûrement… Pas évident d’aller bien didiou !

Sport

J’ai profité du début d’année scolaire pour aller essayer pas mal de nouvelles choses en matière de sport.

Je suis une adepte du ski mais très ponctuel et d’autant plus maintenant qu’on a un enfant. J’aimais bien la gym / renforcement musculaire tout ça mais avec mes douleurs articulaires c’était devenu un peu compliqué et puis je n’ai plus trop de copines de mon âge dans le cours (qui est essentiellement composé des mamies de mon village). J’avais embrayé ensuite sur l’aquagym qui était bien adapté à ma santé du moment après la grossesse (j’en faisais déjà avant, en plus de la gym). Mais j’avais envie de varier un peu.

Et là j’ai pu essayer les Pilates mais j’ai très peu accroché au contexte (village d’à côté qui craint un peu, grande salle des fêtes bourrée de monde, prof un peu space). Alors que le contenu était intéressant mais que j’avais encore des douleurs au moment de l’essai et qu’elle nous a fait beaucoup de postures en appui sur les poignets et genoux donc j’étais un peu en galère.

J’ai assisté aussi à un cours de Yoga (Hatha Yoga) qui m’a beaucoup plu, vraiment très intéressant pour la souplesse, la détente et la relaxation, l’évacuation du stress tout ça.

Mais du coup j’hésitais vachement entre Aquagym et Yoga sachant que ce n’est pas comparable et ce n’est pas du tout dans le même but. Au final je me suis dit qu’Aquagym c’était impossible à pratiquer chez soi, alors que le Yoga si. Certes ce n’est pas facile quand on est novice et qu’on a un nain de jardin à la maison qui nous saute dessus pendant une séance… mais bon. Je ne pouvais pas me permettre 2 activités par semaine, en plus des bébés nageurs avec ma fille. C’est trop fatiguant.

Du coup je me suis mise en quête de séances de Yoga sur internet pour pratiquer seule. J’ai tenté l’expérience Domyos Live sur les conseils de ma cousine qui pratique déjà. Le problème c’est que le live (gratuit) de Yogasoft est le mercredi matin donc c’est mort ! Et si on veut le faire en replay c’est payant (certes pas bien cher au final comparé à un cours de sport mais bon faut trouver le temps, se motiver etc). Sinon il y a pas mal de trucs sur Youtube mais c’est difficile de trier le bien du moins bien quand on n’y connait pas grand chose. Est-ce que vous avez des bons tuyaux à me proposer ???

J’ai tenté aussi de pratiquer avec ma fille le Yoga maman-enfant, on trouve quelques trucs sympas sur Youtube. Notamment le format 123Piwi qui est intéressant parce qu’il ne dure que 7-8min et est sous forme de jeu. Très court, une seule posture (2 maxi) par cours. Parce que perso ma fille au bout de 5min elle en a déjà marre et fait n’importe quoi. Typiquement un super exercice de relaxation avec une balle de tennis sur le ventre et notre respiration qui fait bouger la balle, ça finit en « ohhh oui une balle ! » et elle la lance dans le salon -_____-.  Bref je crois qu’il faut attendre encore un petit peu pour pouvoir profiter des sessions maman-enfant avec elle !

Boire plus d’eau ??

Je suis tombée l’autre jour sur un article très intéressant qui m’a fait prendre conscience d’encore plein de choses où la société n’arrête pas de nous dire de la merde !

J’ai toujours eu beaucoup de mal à boire « beaucoup ». Je bois un ou deux petits verres d’eau à table le midi et le soir, un bol de lait (de riz maintenant) au ptit déj et un jus de fruit. Mais globalement je suis loin des 1,5 à 2L d’eau recommandés. J’ai rarement soif (sauf bien sûr si je fais du sport, mais comme je ne suis pas une grande sportive ça ne m’arrive pas souvent haha). Et depuis mon début d’adolescence j’avais très souvent des crampes aux mollets ! En faisant du sport (course ou piscine à l’école) ou en dormant (le truc atroce, je me réveillais en hurlant et je sautais partout dans la chambre, ça peut faire flipper le conjoint haha). On m’a toujours bassiné avec le fait que je ne bois pas assez d’eau (ce qui théoriquement était vrai), et j’essayais de me forcer à boire minimum mes 2 verres d’eau par repas. Idem j’avais énormément de problèmes de cystites (infections urinaires), que j’ai plus tard mis sur le compte de la pilule. Quand c’était le cas je me gavais d’eau (avec du sirop pour y arriver) pour diluer les urines parce que ça faisait un mal de chien ! J’arrivais d’ailleurs à peu près à les faire passer au bout de quelques jours juste en buvant plus (le cranberry ou les médocs ne servaient pas à grand chose). Et puis je suis tombée sur cette vidéo :

https://www.allodocteurs.fr/alimentation/aliments/eau/boire-chaque-jour-un-litre-et-demi-d-eau-pour-rester-en-forme_13803.html

Et tout est devenu tellement limpide ! Mais oui, depuis que j’ai eu ma fille et que je ne prend plus la pilule (je suis juste passée par une phase pilule progrestative pour l’allaitement que j’ai prolongé un peu jusqu’à en avoir marre de la pilule) je n’ai plus jamais refait de crampes ! Alors que, soyons honnête, je ne bois pas plus qu’avant.

Bref, pipo pipo pipo 😀

Nouvelles d’Octobre !

Et voilà ça commence déjà… J’adore écrire sur ce blog mais je n’ai tellement pas le temps ! C’est compliqué de trouver un peu de temps pour soi dans une vie professionnelle et familiale déjà bien remplie.

Du coup depuis fin Juillet je prends bien sagement le traitement proposé par mon Homéopathe. Concernant l’homéopathie, je ne sais pas vraiment quoi en penser. Je n’étais déjà pas super fan à la base, parce que le peu que j’en avais testé je n’étais pas franchement convaincue de son efficacité. Enceinte par exemple, je n’ai pas eu trop le choix que de me tourner vers ça pour la toux ou le rhume puisqu’on ne peut absolument rien prendre comme médicaments conventionnels. Mais bof bof l’efficacité. Et là je ne sais même en détail à quoi servent chaque granules, sauf mon Pollens de Graminées qui est sensé (je crois) agir comme une désensibilisation douce. Ça pour le coup ça doit marcher un peu je pense parce que j’ai eu des réactions aux pollens pendant trèèèèèès très longtemps cette année. Environ jusqu’à fin Septembre !!! Alors je sais qu’il y a eu des graminées jusqu’à spécialement tard cette année en raison de la météo très clémente. Mais quand même sur le mois de Septembre ils parlaient de taux faibles donc… Je me dis que c’est sûrement la réaction aux granules qui continuait de faire effet. Et du coup j’avais toujours ces saloperies de douleurs associées à mon rhume de foins / état inflammatoire / respiration des allergènes que je ne mange plus… Bref.

En parallèle de mon homéopathie, je prenais d’abord des cachets quotidien de Linidol pour détoxifier les œstrogènes dans mon corps et de l’Oligodéfense pour renforcer mes défenses immunitaires. Je constate que je n’ai effectivement pas été malade depuis le mois de Juin :D. Mais bon vu le bel été qu’on a eu, ce n’est pas non plus un grand miracle disons voir. Et j’ai baissé mon traitement de Méthotrexate de 20mg à 15mg fin Juillet. Je n’ai pas constaté d’effet.

Ensuite au bout de 2 mois je suis passé à Oligoperméa pour refaire mon imperméabilité intestinale. J’ai eu pas mal d’épisodes de maux de ventre après des repas un peu copieux. Et en fait je constate que je réagis vachement aux alcools gazeux. Je ne bois bien évidemment plus de bière puisqu’elle contient du gluten (et même la bière sans gluten est dégluténisée donc elle contient quand même du malt d’orge etc). Mais dès que je picole (modérément, je n’ai jamais été du genre à me bourrer la gueule) un peu de cidre ou de champagne, BIM j’ai mal au vendre dans la soirée ou le lendemain. Je ne sais pas si c’est seulement les bulles ou le combo alcool+bulles+oligoperméa qui perturbe mon système digestif. Mais du coup je vais rester sur le vin blanc et le chouchenn pendant quelques temps je pense :).

Mes douleurs ont complètement disparues fin Septembre. Et j’attendais ça avec tellement d’impatience et tellement de frustration (de ne pas pouvoir arrêter mon traitement plus vite) que j’étais super heureuse car ça tombait en même temps que la reprise du sport ! Et du coup je me suis empressée de baisser ma dose de méthotrexate à 10mg !!! Une grande étape !

Depuis je me sens bien ! Je ne vois toujours pas d’effet de la réduction du méthotrexate. Mais je pense qu’il faut compter un mois minimum. Si fin Octobre je vais toujours bien, je baisserais à 5mg, et fin Novembre j’essayerai d’arrêter !

Il y a eu aussi pas mal de changement dans ma vie courant d’été. Je vais changer de boulot début Novembre. Bon je change de boîte pour faire quasiment exactement la même chose (comme je suis prestataire, je vais bosser chez le même client et sur une mission assez similaire pendant un temps puis à terme revenir sur la même mission qu’avant donc bon rien de bien perturbant). Le but était uniquement d’augmenter de salaire ! Au passage je vais reprendre le boulot à 100% (j’étais en congé parental et je bossais à 80% avec mon mercredi de libre depuis ma reprise du boulot) donc ça va changer un peu le rythme de vie. Mais faire du bien aux finances.

Du coup je vais un petit peu décaler mon projet bébé n°2, déjà parce que mon arrêt du métho met plus de temps que prévu, ensuite parce que je préfère arrêter et laisser s’écouler un peu de temps pour que mon corps élimine proprement tous les résidus de ces molécules toxiques. Et aussi parce que qui dit nouveau boulot dit période d’essai, donc pas franchement le moment pour tomber enceinte non plus ! Mais ça va j’ai 30 ans, j’ai encore la vie devant moi comme on dit. Rien ne presse.

Voilà pour les petites nouvelles !